Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires de vie, et de vies...

La Baladine

Histoires de vie, et de vies...

De deux choses lune...

com
De deux choses lune...

J'aime bien les traditions, les rites, pas les normes, les règles, les cases. 

J'aime les nuances, les différences, pas les clichés, les étiquettes.

J'aime l'individu, pas la foule...

J'aime le charme, pas la séduction...

J'aime la vivacité, pas la vitesse... 

J'aime l'aube, et le couchant. J'aime les nuits de pleine lune et les nuits de plein vent... Je n'aime pas le vent de jour...

J'aime les chansons populaires... Elles parlent de nous, de nos vies, elles disent la vérité, avec des mots tout simples...

J'aime les femmes, et j'aime les  hommes,  et parce que je les aime, je n'en voudrais aucun au-dessus de l'autre, mais côte à côte...

J'aime me référer directement à l'humain plutôt qu'au divin. Je ne crois pas en une divinité sourcilleuse à qui je devrais rendre des comptes. Je crois à la solitude de l'être humain face à son destin... Je crois que la mort est la fin de tout. Ça me rend plus exquis chaque ressaut du plaisir...

J'ai vu mon père dans son cercueil. Il ne m'a pas parlé de paradis. Il me manque, avec douceur aujourd'hui. Son souvenir d'homme tranquille et bon me rend gaie, la plupart du temps, et tendre. 

J'aime aimer et le faire savoir, je déteste détester... Mais je ne m'en prive plus. C'est fou le nombre de gens incapables d'admettre la complexité des êtres. Je n'ai rien à leur dire. Je refuse d'expliquer chacun de mes actes, de mes dires, de mes avis. Il semble, au fil du temps, qu'on me comprenne, ou qu'on me déteste. Je ne vais pas me mettre à dos les premiers pour draguer les seconds. Je les laisse à leurs idées courtes. Rien, ni personne ne me fera marcher au pas.

Je suis là pour être qui je suis vraiment, pas pour paraître. Je vous dis mes évidences et je m'aperçois qu'elles rencontrent celles de beaucoup d'autres...

A tous ce soir, en livrant ce petit bric-à-brac de mots, je voulais juste dire merci...

Et en plus, pour tout vous dire, c'est pour mon plaisir que je fais tout ça...

 

*Merci à Jacques Prévert...

 

 

 

 

 

 

 

Print
Repost

Commenter cet article

mansfield 19/12/2016 19:15

Un beau résumé de tes états d'âmes, qui rejoignent aussi les nôtres quelque part ce qui fait leur richesse et leur donne de la valeur!

La Baladine 20/12/2016 12:46

Toutes ces vibrations que je reçois ici, écoute, sensibilité, respect réciproque... La confiance, la vérité, ce sont des biens précieux, mais qui ne valent que si on les partage. Bises sincères.

Binh An 19/12/2016 09:24

Pour tout te dire,
c'est pour mon plaisir
que je te lis !...
BA

La Baladine 19/12/2016 10:57

Merci! :-D Le plaisir est plus fort quand il est partagé!

Den 18/12/2016 21:34

De chez bizak j'arrive ici et découvre la Baladine, et j'aime tes (je peux ?) mots, ta façon de t'exprimer me plait et m'interpelle.... déjà le titre, de deux choses lune... ça j'aime... et puis tu es toi, sans ambages, sans tromperie, tu dis et ne cache rien "être pour ne pas paraître"....... , et c'est pour cela que j'aime ce billet, ton blog... c'est bien ainsi....
Une bonne soirée.
A bientôt dans ces allées ou d'autres allées, aux détours des chemins;;;
Merci.
Den

La Baladine 19/12/2016 10:54

Evidemment tu peux! "De deux choses lune, l'autre c'est le soleil", Prévert est une source d'inspiration sans fin...
Je suis moi, effectivement, enfin, j'essaie ;-)
Merci de ta visite, de tes mots, à tout bientôt!

le-gout-des-autres 18/12/2016 14:40

Quelle idée de détester, au fait ?
Ça apporte quoi ?
Limite tu peux être scandalisée par les actes de quelqu'un, il est stupide ou cruel ou égoïste ou n'importe quoi d'autre.
Mais à part l'empêcher de nuire quand tu peux ou le plaindre dans certains cas, le détester est de l'énergie gaspillée, non ?
D'abord il s'en fout, ensuite ça ne change rien pour toi.
Apprécier, voire aimer quelqu'un m'a toujours semblé enrichissant.
Le détester ne m'a même jamais soulagé, limite ça te pourrit la vie (je sais, j'ai déjà détesté et même eu des envies de vengeance et ça m'a gâché l'humeur sans jamais me soulager)

La Baladine 18/12/2016 19:37

Je vais te dire: je suis d'accord avec toi, mais je n'ai encore atteint ni cette sagesse ni ce détachement... J'ai pourtant progressé, avant je ne m'autorisais même pas la colère... Un comble, face à la méchanceté ou la malveillance, je me taisais et cherchais des circonstances atténuantes à ceux qui faisaient du mal, aux autres tout comme à moi. Aujourd'hui je n'ai plus peur d'exprimer ma colère, mon ressentiment. Je ne désespère pas de parvenir à les ignorer totalement... :-)
Mais tu as raison, c'est du gaspi d'énergie.Je vais tâcher d'y penser!

xoulec 17/12/2016 19:30

J'aime lire ce que tu écris.Est-on ce que l'on devient,ou devient-on ce que l'on est?

La Baladine 18/12/2016 19:29

C'est toujours troublant, et émouvant, d'apprendre que les mots que l'on lance sont reçus pour ce qu'ils sont. Merci.
Etre ce que l'on devient, ou devenir ce qu'on est, vaste question... Bon devoir de philo... ;-)

marine D 17/12/2016 17:38

Je te suis sur beaucoup de points sur ta belle page mais je voudrais croire à quelque chose qui nous guidera ailleurs, un jour...vers de vertes prairies, peut-être, où tout est beau et en paix !
En tout cas je te remercie de tous ces mots, il faut tenter d'être libre, le plus possible et tant pis si cela déplait, on ne va pas entrer dans des cases !
Bonne soirée Balaline c'est bien de tout faire avec plaisir sinon à quoi bon ?

La Baladine 18/12/2016 19:25

Je conçois et comprends très bien que l'idée d'un au-delà puisse aider, d'abord à traverser les épreuves de deuil, et ensuite à mieux vivre l'idée que nous allons tous disparaître...
Oui, être soi, individu mais toujours solidaire!
Oui au plaisir, surtout s'il est partagé, et ne nuit à personne. Je répond tard, alors bonne soirée à toi en ce dimanche!

Marie 17/12/2016 03:52

J’ai envie de te dire cette phrase de probablement un philosophe ou d’un écrivain, bref je ne sais pas de qui elle vient. Mais c’est quelque chose comme que j’aimerais vous dire"Quand tu te fous vraiment de ce que les gens pensent de toi, c’est que tu as atteint un degré dangereusement génial de liberté”.
Bien à vous

La Baladine 17/12/2016 11:29

Soit dit en passant, j'aime pas la pub, surtout déguisée...

Alezandro 16/12/2016 01:39

C'est en lisant ce texte magnifique et fort que l'on perçoit la difficulté d'être ce que l'on est, c'est à dire Soi!

La Baladine 16/12/2016 07:56

C'est un long chemin... Bienvenue à toi, merci de ta visite bienveillante!

heure-bleue 15/12/2016 19:09

J'ai atteint un âge où je n'ai plus de temps à perdre, j'aime les gens pour de nombreuses raisons, ceux qui je déteste, c'est souvent au premier regard.
Donc continue à écrire tes morceaux de poésie.

La Baladine 15/12/2016 21:26

Je suis bouleversée par l'accueil fait à ces phrases spontanées. Tes phrases à toi sont un cadeau précieux, vraiment. Merci.

alainx 15/12/2016 17:59

Voila un texte qui me plait et m'interpelle....
Oser dire ses "j'aime".... C'est beau et cela rapproche....
Merci

La Baladine 15/12/2016 21:17

J'aime savoir que tu te rapproches.

Nat 14/12/2016 15:22

Bonjour,
l'humain est un artisanat du minuscule.
Bravo pour l'énergie que vous déployez à aimer.
Nat
PS : j'ai commenté il y a peu ici sous le pseudo Alban... Merci pour votre accueil.

La Baladine 15/12/2016 11:08

Ah! J'étais désolée de tomber sur un blog disparu... Je suis ravie d'en découvrir un nouveau! Aimer, c'est le mieux qu'on ait à faire en ce monde, chacun avec sa petite énergie. On se dit qu'à force, ces petites énergies vont peut-être finir par en produire une grande, une immense...
A tout bientôt!

le-gout-des-autres 14/12/2016 08:50

"J'aime les femmes, et j'aime les hommes, et parce que je les aime, je n'en voudrais aucun au-dessus de l'autre,"

Ah bon ?
(ouais, je sais...)

Finalement, toi aussi tu as le goût des autres.

La Baladine 15/12/2016 11:04

Venant de toi, ça me touche beaucoup... On apprend tellement des autres!
(je constate que le rhume ne t'ôte pas ton humour ;-), je ne sais pourquoi, le contraire m'eût étonnée )

Lilas 14/12/2016 08:41

Tu aimes les nuits de pleine lune, alors cette nuit tu as été servie. Mis à part cela, tu as une très jolie plume et j'aime la façon que tu as de te décrire en toute simplicité et malgré la complexité de chaque être.

La Baladine 14/12/2016 09:01

Pas si proche que celle du mois dernier, masquée par les nuages... mai oui, jolie pleine lune qui pour une fois ne m'a pas empêchée de dormir!
Merci...

jo Ridée Rieuse 14/12/2016 06:54

C'est un choix et il faut un peu de courage pour se présenter tel que l'on est; Il est si facile de se 'créer' un personnage qui plairait au plus grand nombre. A ce jeu, on risque de s'y perdre, de ne plus trop savoir qui on est.
Je commente encore très tôt. C'est une habitude. En buvant mon café, le matin, je lis mes blogs préférés. C'est mieux pour le moral que d'écouter les infos qui ne donnent que des mauvaises nouvelles. Bonne journée

La Baladine 14/12/2016 07:59

Ne jamais sourire "pour de faux", c'est un peu ma devise... Ravie d'être parmi tes préférés... Bonne journée à toi!

Un homme 13/12/2016 23:01

Alors sur ce coup, tu as fait fort. Message reçu 5 sur 5 : tout le monde sait désormais qui et comment tu es. C'est simple, clair, limpide. T'as pas fait dans la dentelle, j'aime ça.

La Baladine 14/12/2016 07:57

Pour une fois, j'ai jeté ce qui m'est venu comme ça m'est venu, sans prendre le temps de peser les mots. J'en déduis que c'est l'essentiel. Et j'aime que tu aimes :-)

kakushiken 13/12/2016 20:02

J'aime bien votre (ta) psyché... J'aime bien votre (ta) simplicité et surtout que vous sachiez ce que vous aimez ou pas...
Merci d'être vous, içi et maintenant... Peu savent vivre l'instant...
Merci sincèrement

La Baladine 13/12/2016 21:33

Ta, tu toi, c'est bien... Merci d'être ici, de t'y arrêter, de prendre le temps...

bizak 13/12/2016 19:28

C'est tellement dit avec poésie, que je me suis mis à savourer votre texte. Rien n'est plus beau que la simplicité dans tous nos comportements, dans nos démarches. J'adhère donc à votre plateforme où il n'y a que la convivialité qui prédomine. Merci

La Baladine 13/12/2016 21:42

A vous lire je souris de joie pure... Merci infiniment. Sincèrement. Et bienvenue dans mes pensées. :-)

Célestine 13/12/2016 18:49

Ah ben mon commentaire a disparu lui aussi...c'est une malédiction ? ;-)

Célestine 13/12/2016 19:42

J'avais juste oublié que tu modérais...
¸¸.•*¨*• ☆

La Baladine 13/12/2016 19:31

Et est réapparu... tout seul! Un excès de bonnes ondes, c'est possible? ;-)

Célestine 13/12/2016 18:47

Charmant bric-à-brac de mots, qui dit tout ce que l'on devine déjà un peu.
J'aurais pu écrire presque tout à peu de chose près.
le passage sur ton père me bouleverse, pas la peine de te dire pourquoi.
J'aime particulièrement le passage sur la complexité des êtres...c'est juste que, chut ! ne le répète pas, il y a des êtres plus complexes que d'autres...et certains êtres n'y ont pas accès...
Etre soi est la meilleure façon d'aller vers les autres. ;-)

¸¸.•*¨*• ☆

Célestine 13/12/2016 19:43

Prends tout ton temps, je ne suis pas pressée...
Ici, il n'y a pas d'obligation, juste du plaisir. ;-)

La Baladine 13/12/2016 19:30

Tes commentaires sont toujours très touchants. J'aime ta sincérité. Il n'y a qu'aux insincères que je ne m'habitue pas, et de temps en temps, j'ai besoin de le rappeler.
Je n'ai pas oublié ton invitation sur mp... Je veux juste prendre vraiment le temps :-)

isa 13/12/2016 18:00

trop bon ! je plussoie ! ++ <3

La Baladine 13/12/2016 18:55

Mais... Merci! Beaucoup!