Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires de vie, et de vies...

La Baladine

Histoires de vie, et de vies...

Pinocchio

com

"Le mensonge est essentiel à l'humanité" écrivait Proust.

Disons-le tout net, on ment tous, tous les jours, au moins un petit peu, la plupart du temps dans les limites du raisonnable. 

Il y a ainsi donc le menteur occasionnel, pratiquant le petit mensonge destiné le plus souvent à huiler les rouages du savoir-vivre. Pour excuser un retard (ça roule mal, le métro, tout ça), pour ne pas faire de peine (mais oui elle te va très bien cette nouvelle coupe, mais non tu n'es pas moche, pas con, pas gros...), obtenir un avantage ou sauver les meubles, j'en passe ou je vous laisse trouver les raisons vous-mêmes.  

Et puis il y a les autres. Les vrais. Les baratineurs. Les gros menteurs. Les Pinocchios.

"Je n'ai pas, je n'ai jamais eu de compte en Suisse, à aucun moment."

"Ma femme a accompli à temps complet un travail d'assistante parlementaire" et son corollaire "J'ai rémunéré deux de mes enfants  qui étaient avocats".

Il faut avouer que dans la sphère politique, les Pinocchios ne manquent pas. Ils ne manquent pas non plus d'aplomb. Mais on peut au moins se consoler en se disant qu'on a la chance de ne pas les connaître personnellement. 

Parce qu'un imposteur de haute volée dans son entourage,  ça la fiche mal, mais au moins deux, c'est pire. C'est détestable. Etre abusé, manipulé, c'est détestable. Surtout quand c'est mal fait. Tant il est vrai qu'un gros menteur ne fait pas forcément un bon menteur (il faut pour cela être doté d'une intelligence très supérieure à la moyenne), et que voir et entendre quelqu'un s'empêtrer dans ses propres salades n'a rien de jouissif. De même, assister de près ou de loin aux colères tonitruantes d'un imposteur confronté à son mensonge est le genre d'expérience dont on peut très bien se passer. 

Je ne sais pas ce qui amène certaines personnes à devenir des menteurs en série. Peut-être que tordre la réalité est pour eux la seule façon d'échapper à leurs failles, leurs désarrois, leurs incapacités. Peut-être éprouvent-ils ainsi un sentiment de puissance. Peut-être en souffrent-ils. Je ne sais pas.

Mais je sais qu'ils sont à éviter. A tout prix. Là où il y a tentative de manipulation, abus de confiance, il ne peut y avoir d'avenir, pour la bonne raison qu'être manipulé, c'est perdre une part essentielle de sa liberté, celle de choisir. On ne peut choisir qu'en connaissance de cause.

Le Pinocchio ment à tout le monde, sans distinction. Il ne pense qu'à lui, il ne voit que lui. Il ne vous aime pas. Il est probable qu'il ne s'aime pas trop lui-même, sinon, pourquoi avancer masqué? 

Le mensonge, au fond, comme la confiance, c'est une question de respect réciproque, et de respect de soi.

Humour et légèreté

Print
Repost

Commenter cet article

Pascal 26/03/2017 13:09

Mensonge
comme un songe qui ment
à nous même et aux autres

La Baladine 27/03/2017 11:06

Un soupçon de poésie...

Betty 23/03/2017 10:46

Peut être que les gens mentent parce qu'ils trouvent leur vie fade et terne , j'ai ce cas d'une personne qui invente des trucs insensés juste pour attirer l'attention , c'est à la fois touchant et pathétique ....Bonne journée Baladine

La Baladine 23/03/2017 10:59

Oui, aussi, mais ne vaudrait-il pas mieux travailler à faire de sa vie ce qu'on voudrait qu'elle soit?

Que la journée te soit bonne aussi!

Alezandro 11/03/2017 15:59

C'est un bel article que celui que je viens de lire ici. Le mensonge hélas n'est pas réservé aux politiciens mais cette fonction là comprend hélas beaucoup de baratineurs d'un côté et de crédules de l'autre! Qui n'a pas été poussé à mentir un jour et qui ne mentira pas? Le tout, comme tu l'écris' est de se limiter au raisonnable.....Le dosage est difficile!

La Baladine 12/03/2017 19:39

La sincérité est le fondement de la confiance. Tout le monde ment, mais pas tous avec la même intensité... heureusement! ;-)

mansfield 08/03/2017 13:48

Tout à fait d'accord, il faut dire que certains sont champions, on les admire parfois au point de se déprécier en leur faveur. Quand le masque tombe, ça fait quelques dégâts et le plus souvent ça vous éclabousse!

La Baladine 08/03/2017 22:49

C'était Jean Giraudoux, j'imagine que ce comm répond à cette phrase "Quand on a découvert qu'un ami est menteur, tout de lui sonne faux alors, même ses vérités". Difficile d'oublier la trahison, même en cas de pardon. La confiance s'accorde rarement plusieurs fois, surtout quand le mensonge est récurrent...

Balaline 06/03/2017 16:03

Je n'aime pas mentir; c'est un paravent souvent inutile, très vite dévoilé.
Pourtant tous les jours,nous sommes assommés de mensonges en tous genres qui nous font reculer plutôt qu'avancer.
Alors, juste pouvoir continuer à croire en l'humain,aujourd'hui et demain

La Baladine 06/03/2017 18:52

Ah! Que j'aime ça! Garder la confiance, et poursuivre son idéal!
Bises vraies!

Binh An 06/03/2017 15:19

Je pense que personne ne peut dire qu'elle l'a jamais menti. Donc je ne suis pas choqué qu'une personnalité politique ment ! Et je ne suis pas non plus stupide pour croire que les hommes politiques disent toujours la vérité.
Tout est dans l'intention. On peut mentir pour protéger et dire la vérité pour nuire. C'est dans l'évaluation de l'intention de la personne, quand elle ment ou dit la vérité, qu'il faut la juger.

La Baladine 06/03/2017 18:50

Je vais te dire, le mensonge politique qui consiste à s'enrichir sur mon dos, je n'admets pas. Et je trouve triste que de plus en plus de personnes soient suffisamment cyniques, ou dépourvues d'idéal, pour penser qu'il ne peut y avoir d'honnêteté en politique.
L'intention, quand il s'agit de mensonge, est par essence la dissimulation. La vérité ne nuit pas aux gens honnêtes (encore une fois, je parle des mensonges qui portent à conséquence, par des petites omissions bénignes).
:-)

Angelilie 05/03/2017 13:52

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement. au plaisir

La Baladine 08/03/2017 09:36

Vous me lisez de travers, juste pour vous conforter dans l'idée que vous avez raison, et parlez visiblement fort bien à l'oreille des moteurs de recherche (science très wikipédienne). Grand bien vous fasse! Cela dit, vous défendez fort bien le mensonge, au moins le mensonge politique. Qui n'est pas mon propos.

Visiteuse 07/03/2017 19:13

En conclusion, la morale de votre histoire c’est que le mensonge est un épiphénomène et de fait marginal. Très bonne nouvelle !

Allons donc voir du côté de la Littérature pour essayer de comprendre le schmilblick du mensonge et son acolyte préféré l’hypocrisie.

L’archétype de l’hypocrisie c’est Tartuffe et celui de la sincérité c’est l’ALCESTE du Misanthrope qui par certains côtés se rapproche du personnage de la série « Docteur House ». (Alceste ayant lui aussi un meilleur ami Philinte, qui « reproche à son ami son manque de politesse et ses excès de noirceur »).
Tartuffe est resté dans le langage courant mais pas l’autre, pourquoi ?
A t-on jamais traité quelqu’un d’« Alceste » ?

A la lumière de ces personnages fictifs mais vraisemblables on constate que Tartuffe est hypocrite car il dit ce qu’il ne pense pas, cependant il Fait ce qu’il pense donc il n’est pas absolument hypocrite mais sincère dans ses actes. En d’autres termes il est sincèrement, authentiquement un salaud.

Alceste dit franchement ce qu’il pense mais se heurte aux conventions sociales, l’idéologie en cours, à la doxa qui mettent en échec sa sincérité par le résultat qu’il obtient (marginalisation et auto-bannissement ) et finalement il se trahit lui-même car il ne peut pas rester droit dans un monde de travers. Un des seuls qui y arriverait serait Super Man le justicier ou un marin éventuellement.

Prendre une société formatée, à rebrousse poil quand elle est manipulée, c’est l’échec assuré même quand on a raison.
Le problème cependant dans un mensonge bien orchestré, c’est que le réveil ne viendra pas pour plusieurs raisons : la voix de la vérité est inaudible et c’est si bon pour certains de se croire le propriétaire exclusif de la morale et du vrai. C’est Saint Augustin qui serait heureux.

La Baladine 06/03/2017 14:45

Merci infiniment... Et bienvenue! :-)

Hyôtoko 01/03/2017 20:32

Jadis je ne comprenais pas : je refusais catégoriquement le mensonge : crime de lèse-majesté à mon encontre...
Et puis je me suis marié...
Ma femme m'a enseigné le mensonge. Le mensonge a bien des aspects : égocentrique, cupide, immoral, amoral lâche et tant d'autres...
J'ai réalisé alors qu'il y avait pour moi un seul mensonge tolérable : celui qui existe pour protéger les siens ; pas celui qui couvre l'interlocuteur, non.
Alors, je peux accepter que quelqu'un mente pour protéger sa famille. Par contre, je suis intolérant quand le mensonge est autre...
Bonne soirée.

La Baladine 02/03/2017 15:56

Merci d'être revenu compléter ta pensée. :-)

Hyôtoko 02/03/2017 00:39

... Pour terminer mon explication, le mensonge ne peut justifier une fuite de responsabilité... C'est juste une protection de celles et ceux qu'on aime. Tout acte est responsable et il n'y a pas de circonstances atténuantes qui dégage la responsabilité...
Du moins c'est ma conclusion du mensonge, que j'admets dans cette condition...
Bonne nuit (de l'ex-kakushiken...)

La Baladine 01/03/2017 22:35

Oui, le mensonge a des visages particulièrement révoltants... Valeur de protection altruiste, peut-être... Tout dépend de ce qu'il cherche à cacher, j'imagine.
:-)

Visiteuse 01/03/2017 13:56

Bien sûr je comprends,
Votre foi vous donnerait raison si les faits ne vous donnaient pas tort.

Chacun de nous peut sortir une liste de "pourris avérés et parfois même condamnés" de son chapeau et prédire la fin du monde pour demain matin; par l’élection d’une Marine L. par exemple.
J’ai moi même mon credo sur la gauche corrompue mais intouchable, avec rapports de la cour des comptes à l’appui. Mais circulez, il n’y a rien à savoir.
Si l'on oppose ma liste à la vôtre, on peut raisonnablement penser qu'elles vont se neutraliser mutuellement. Plus de catastrophes potentielles donc, et notre monde est sauvé. Elle n'est pas belle la vie dans notre Grande Démocratie?

Libéralement vôtre.

La Baladine 01/03/2017 14:27

Je ne m'arrête pas à la droite. Maintenant c'est vous qui parlez de politique à tout crin. Mon billet ne les prenait que comme exemple. Les corrompus, les escrocs, les menteurs invétérés n'existent pas que dans le monde politique, hélas.
Pas de considération, s'il vous plaît, sur une éventuelle foi qui serait la mienne, ou le fait que je pré-supposerais une "fin du monde" annoncée. Ce n'est pas mon propos. Pas du tout.

Visiteuse 28/02/2017 18:19

Et Ben voilà, la boucle est bouclée :
https://www.contrepoints.org/2017/02/27/282347-faut-mentir-etre-elu-president

La Baladine 28/02/2017 20:13

A savoir que je ne fais pas partie de ceuzécelles qui pensent "tous pourris"! Mais Fillon pourri, oui. Le Pen aussi. Evidemment.

Visiteuse 28/02/2017 15:00

Mentira bien qui mentira le dernier.
VraiMENT ?

La Baladine 01/03/2017 15:59

Subtile... ou presque.

La Baladine 28/02/2017 20:11

Subtile...

xoulec 27/02/2017 21:49

Je crois bien que le terme de "Pinocchio" n'est pas du tout approprié!C'est faire bien trop d'honneur à nos "chers hommes(et femmes) politiques",en les qualifiant de "Pinocchio". Si tu te souviens bien de l'histoire,en s’empêtrant dans ses mensonges,Pinocchio va au-devant des ennuis et met en danger son "père". Mais, par son ingéniosité,son courage et sa conduite héroïque, va donner sa vie pour sauver son créateur.La fée bleue va le ressusciter en petit garçon qu'il était.
Le seul point commun que je vois en plus des mensonges,est le fait que nos"élites" sont des pantins...Et pratiquent à merveille la langue de bois.
Cela dit,dans la vie de tous les jours,pour les "vrais gens";si ça peut aider à "arrondir les angles",pourquoi pas..

La Baladine 01/03/2017 22:23

Aucun souci... Je suis d'accord à 100% :-)

Xoulec 01/03/2017 21:38

C'est vrai,tu as raison:"une toute petite place". Je me suis un peu trop focalisé,et je te prie de m'excuser.
Le mensonge fait partie de la vie,quand il est sans grande conséquence,celui qui affirme qu'il n'a jamais menti,est un rude menteur!
Pour les menteurs invétérés,les "pinocchio",ceux qui mentent dans le but de nuire ou de s'attirer des" largesses",il faut les fuir autant que possible.Ils sont sans intérêts.

La Baladine 27/02/2017 22:16

Je te comprends. Mais tu n'auras pas manqué de remarquer que les politiques n'occupent qu'une petite place dans ce billet. :-)

heure-bleue 27/02/2017 11:11

J'ai eu une tante, une menteuse pathologique, suicidée à 34 ans, ce n'était plus du mensonge mais le résultat de sa névrose.

La Baladine 27/02/2017 11:25

C'est clair, le mensonge pathologique nécessite une prise en charge psychologique, voire psychiatrique. On rejoint l'histoire de JC Romand évoquée par Célestine... Ça fait froid dans le dos.

mansfield 26/02/2017 20:33

Tout à fait d'accord, évitons les menteurs publics ou anonymes, si on sait les reconnaître. Il faut savoir se protéger et se respecter. Merci pour la belle madeleine "Reggiannienne!

La Baladine 27/02/2017 11:13

Je ne sais plus qui a dit que lorsqu'on découvre que quelqu'un a menti, tout de lui sonne faux, même ses vérités...

marine D 26/02/2017 08:33

J'adore cet extrait avec la si charmante Audrey Hepburn ! Bien trouvé !
Oui il y a des menteurs pathologiques dont on ne comprends pas les petits ou gros mensonges maladroits et systématiques, que l'on voit comme le nez au milieu de la figure, je déteste le mensonge surtout lorsqu'il est inutile !
Il m'arrive pour des petites choses de mentir lorsque l'on veut éviter des reproches ou des scènes avec des personnes éruptives, ça oui, pour avoir la paix mais que cela ne nuise à personne !

La Baladine 27/02/2017 11:07

Sans doute le mensonge a-t-il une utilité pour le menteur, du moins c'est ce qu'il croit...
Nous pratiquons tous et toutes le "pieux mensonge". Celui-là ne fait de mal à personne, bien au contraire!
:-)

Lilas 25/02/2017 22:27

Oh la Bocca della Verità, pour illustrer un propos plein de vérités, la première étant que nous mentons tous pour qu'il n'y ait pas trop de casse. Il me semble que j'en avais fait une note. Quant au manipulateur, politique ou autre, il réussira toujours à faire porter le chapeau à l'Autre. Sans scrupule aucun. C'est ce qui fait sa force.

La Baladine 09/03/2017 15:00

Aaah! Merci! :-))

Lilas 09/03/2017 14:05

2011, ouh là, ça date: http://leeloo11.over-blog.com/article-ment-on-aux-personnes-qu-on-aime-72018466.html

La Baladine 27/02/2017 11:05

J'irai farfouiller dans tes notes, alors! La force du manipulateur, oui, mais qu'il se souvienne qu'elle peut l'amener à sa perte!
Bises, jolie Lilas.

bizak 25/02/2017 20:56

Tout est relatif dans la vie, même le mensonge ! S'il est fait dans un but de protéger, je pense que c'est une bonne action peut être même plus tard dire la vérité si ça valait la peine. Le plus terrible, c'est quand il y'a mensonge, dans l'intention de nuire, dans l'intention d'échapper à ses responsabilités. Ce serait soutenable si ça venait de quelqu'un lambda, et qu'en plus qu'il n’entraîne pas trop de conséquence sur la victime. Mais que cela vienne d'un homme politique, qui en plus, se projette de devenir le premier personnage de l'état alors qu'il avait menti en direct sur une chaîne de télé, sur ce qu'on lui reprochait et plus grave encore, pour détournement de deniers publics, c'est le comble qui puisse arriver. Et toute honte, parce que forcé , quelques jours après il fait son méa-culpa quand à la faute morale mais refusant de rembourser un sou, je trouve cela malsain, grave et impardonnable. Il y'a bien sûr le beau mensonge, celui qu'on appelle chez les égyptiens: "mensonge blanc", c'est un mensonge qui ne nuit pas à autrui. Mais pour nos lascars, on dit :Un mensonge a beau courir toute une année, la vérité le rattrape en un jour. Bise La Baladine

La Baladine 27/02/2017 11:17

Oui, tant qu'il est bénin, ou qu'il ne concerne que soi, le mensonge est anodin, sans portée. Le mensonge altruiste est quasiment une bonne chose. Mais quand il touche à autrui, quand il nuit, il est intolérable. J'aime beaucoup ta conclusion! Elle remet les choses en place! :-))

alainx 25/02/2017 17:36

Moi je n'ai jamais menti, pas une seule fois dans mon existence très droite.
J'ai toujours vécu dans l'absolue vérité.
Ah si, quand même, je me souviens, cela m'est arrivé une fois, une seule fois.
C'était…
Ben juste à l'instant, justement…
:)

La Baladine 27/02/2017 10:54

Hé hé! A moins de vivre dans une grotte, coupé de toute civilisation... Et encore... On peut toujours mentir à soi-même! ;-)

Célestine 25/02/2017 16:40

Tu soulèves un beau problème philosophique...
Vérité et mensonge...Mais quelle vérité ? Les effrontés que tu cites, nos chers politocards, ont de tels accents de vérité dans la glotte quand ils nous jurent leurs grands dieux une main sur le coeur, qu'ils en arriveraient presque à nous persuader que ce qu'ils disent est vrai : ce sont des rôles, des mensonges d'acteurs...
Et puis il y a les mensonges du catéchisme (en pensée, en parole, par action ou par omission) et l'on en arrive à la fameuse question: toute vérité est-elle bonne à dire...Ce sont les pieux mensonges...
D'autres sont de véritables énigmes : je pense à Jean-Claude Romand, qui a menti à ses proches pendant dix-huit ans...quelle souffrance a pu générer un tel mensonge ?
Quant aux manipulateurs, aux pervers et autres mystificateurs, ils finissent par s'engluer dans leurs propres manigances et c'est bien fait pour eux.
C'est que je pense, comme Le Goût, que ça doit être fatiguant de se souvenir de tout ce que l'on a inventé.
Mieux vaut écrire des histoires et inventer des personnages, au moins, là, c'est pour le plaisir... ;-)
Bisous ma belle
¸¸.•*¨*• ☆

La Baladine 27/02/2017 10:53

Les menteurs en série ne sont pas forcément des créatifs, d'où leurs déboires... On ne va pas les plaindre, en plus ;-)
Bizôssi!

le-gout-des-autres 25/02/2017 13:22

"Le mensonge, au fond, comme la confiance, c'est une question de respect réciproque, et de respect de soi."

En plus, faut passer son temps à se rappeler ce qu'on a raconté comme carabistouilles, ne pas se couper, être crédible, avoir un aplomb d'enfer et un culot d'acier.
Bref, c'est faire plein d'effort.
Bilan, il vaut mieux mentir par omission.
Et ça, c'est un fainéant qui te le dit.
Un véritable fainéant, longuement entraîné par des années d'école, de lycée, de fac et de boulot.

La Baladine 27/02/2017 10:41

Mon petit doigt me dit que les plus acharnés à se bâtir une réputation de fainéants sont les plus gros bosseurs ;-) C'est juste qu'ils ne s'en vantent pas. Pour le coup, c'est un bien joli mensonge :-D