Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Histoires de vie, et de vies...

La Baladine

Histoires de vie, et de vies...

Hymne au bonheur

com
"On devient vieux le jour où les regrets remplacent les rêves" Fred Astaire
"On devient vieux le jour où les regrets remplacent les rêves" Fred Astaire
"On devient vieux le jour où les regrets remplacent les rêves" Fred Astaire

"On devient vieux le jour où les regrets remplacent les rêves" Fred Astaire

Je vais vous faire une confession, je suis raide amoureuse de la musique de Michel Legrand depuis que je suis petite, très exactement depuis que j'ai découvert Les Demoiselles de Rochefort et ses mélodies bondissantes, euphorisantes, lumineuses. Juste derrière, arrivaient Peau d'Âne, son cake d'amour et ses décors baroques. En même temps, oui, en même temps, à la radio, j'entendais le jazzy et jubilatoire Quand on s'aime, et le déjà mythique Les moulins de mon cœur. Tout ça m'est resté chevillé au corps. Tout ça continue, des décennies plus tard, à me filer la chair de poule et des fourmis dans les pieds... 

J'ai continué à aimer la musique de Michel Legrand même quand c'était ringard d'aimer ça, ou du moins de le dire. (((à ce moment, il était aussi d'usage de ricaner quand on disait Henri Salvador, jusqu'à ce que Benjamin Biolay et Keren Ann y mettent fin avec Jardin d'hiver))) 

A moi, je vous le dis, hier comme aujourd'hui, peu me chaut! J'aimais, j'aime, j'aimerai Michel Legrand, ce créateur fantasque, ce puits sans fond de musique d'une inventivité folle qui a tout tenté, le jazz, la variété, la musique de concert, de scène, de ballet, le cinéma, avec le même génie. Cet éternel enthousiaste qui a le don de créer des thèmes qui vous parlent immédiatement au plus profond du cœur, vous savez, ça vous est forcément arrivé un jour, vous entendez un air pour la première fois, et vous vous rendez compte que vous le connaissez déjà, en tout cas c'est l'impression que vous en avez...

Evidemment, le Paladin est au fait de cet amour inconditionnel, alors vous imaginez bien que lorsqu'il a su que l'objet de mon adoration musicale faisait halte pour un concert en trio jazz dans notre campagne de bord de mer, hop, ça n'a pas traîné, aussitôt, sur-le-champ, immédiatement, IL A PRIS DEUX PLACES!!!! Je vous ai déjà dit, pas, que je l'aimais,  mon Paladin à moi? Parce que là, à trois mètre de nous (un mec en fauteuil, ça présente certains avantages, voire même des avantages certains), assis à son Steinway, accompagné d'un bassiste et d'un batteur pas du tout,  mais alors, pas du tout manchots, le Monsieur aux trois Oscars, cinq Grammy Awards, deux Palmes d'Or et autres Bafta et Golden Globe, a joué. J'ai bien dit joué. Au sens premier du terme. Il joue de la musique, certes, mais, surtout, il s'amuse, joue avec ses propres thèmes, les détricote, les tord, les détruit pour mieux les reconstruire, différents, imprévisibles, et pourtant tellement reconnaissables! Et ponctuant, cerise sur le gâteau, chaque accord final d'un rire de joie pure! C'est vous dire s'il a l'euphorie communicative! Une heure trente de bonheur avec un fringant octogénaire dont la jeunesse, à l'évidence, ne s'éteindra qu'avec la vie. Cet homme-la fait pleuvoir la félicité.

Bon, il faut que je vous dise, une question cruciale se pose au moment de conclure ce billet, la QUESTION DE L'ILLUSTRATION MUSICALE! Que faire, que choisir? Le cinéma chanté par Nougaro? Ray Charles chantant Love make the changes dans Cinq jours en juin? Shelby Flint et le Breezy's song du film de Clint Eastwood? Le bouleversant What are you doing the rest of your life par Sting, par Barbra, par Sharleen Spiteri, par Stacey Kent? Un été 42 par Stéphane Grappelli, ou The summer knows par Sinatra, ou Sarah Vaughan?La chanson des Jumelles? La chanson de Maxence? Ou cette pépite de tendresse, la petite chanson qu'on entend vers la fin de La poudre d'escampette? Ou encore celle-ci, ou celle-la...? C'est que ça va par plusieurs centaines, avec cet homme-la!

Finalement, je préfère vous laisser avec le génial enfant lui-même, l'amoureux, le romantique, le lyrique, et son Graal en chanson... Et pendant que vous y êtes, ne boudez pas votre plaisir, et un soir où vous ne savez pas quoi faire, allez-y, refaites-vous L'affaire Thomas Crown, attention, bijou!

 

Ma Lumineuse, c'est pour toi ;-) Ce garçon a décidément le chic pour nous enfoncer l'émotion plein cœur!

Print
Repost

Commenter cet article

Betty.... 10/07/2017 11:32

J'ai un faible pour les Moulins de mon Cœur , tu sais ce qui me touche avec Monsieur Michel Legrand c'est son histoire d'Amour avec Macha Méril , un Amour au grand jour établi et heureux à un âge avancé , c'est magnifique .....Mais en aparté et tout à fait entre nous Chère Baladine il règne sur ton blog des effluves d'Amour et çà ....Eh bien c'est un Bonheur , je suis toujours heureuse du Bonheur des gens ,on en est toujours un peu éclaboussé....Merci

La Baladine 13/07/2017 18:57

Merci à toi pour ce petit mot qui me touche ♥

heure-bleue 05/07/2017 23:24

Non, nous ne sommes pas mondains, d'ailleurs, nous sommes fatigués ce soir après la journée avec les filles et la chaleur, d'ailleurs notre copine vient d'annuler à l'instant, elle a chaud.
Des bises à vous deux.

La Baladine 06/07/2017 10:08

Glups! Tu réponds à mon comm sur ton billet ici! :-D Bises!

Gilles P 05/07/2017 13:34

J'en peux plus de rire... Ta narration est d'une belle vigueur, mais qu'est-ce que je peux rire ! Je ris, je ris de bon cœur : je ne connais rien de ce que tu racontes !
Il y a peut-être "Peau d'âne" (que j'ai toujours mémorisé "bonnet d'âne") que j'ai vu enfant (je serai incapable de te raconter l'histoire)...
"Les demoiselles de Rochefort"... encore, peut-être, un vague écho...
Rien de rien ne résonne (raisonne) à ces noms évoqués...
Ex-musicien amateur, j'ai une vague idée de "se laisser porter" par la composition ou la décomposition (selon ton texte)... Cela oui, j'ai !
Alors profites du milieu où tu te trouves...
Même s'il s'agit du bonheur, il est agréable de te lire.

La Baladine 05/07/2017 15:53

Si tu ris de gaieté, alors tant mieux!
Peau d'âne, (qui n'a rien à voir avec le bonnet) est un de ces contes de fée du XVIIème siècle, bien moins légers qu'ils n'en ont l'air, puisqu'ils parlent le plus souvent de choses assez crues, et cruelles. En l'occurence, celui-ci met en garde contre l'inceste... Jacques Demy en a fait un film baroque et chatoyant, la musique enlevée de Michel Legrand fait le reste! Et un joli quatuor d'acteurs, Catherine Deneuve, Jean Marais, Delphine Seyrig et Jacques Perrin.
Pourquoi ex-musicien, on est musicien, être pro ou pas n'a rien à y voir, parfois même sans jouer! La musique, ça se ressent...
:-)

Carole 04/07/2017 23:52

Je l'aime beaucoup aussi. C'est un (Le)grand !

La Baladine 05/07/2017 15:42

Joli clin d'œil! Et bienvenue Carole! :-)

mansfield 03/07/2017 21:08

On dirait que nous avons des antennes, je viens juste d'emprunter un CD compilant ses chansons à la médiathèque!

La Baladine 03/07/2017 21:14

Quel timing! Tu vas te régaler! En ce moment chaque fois que j'ai envie ou besoin) de bouger dans la maison je mets la B.O. des demoiselles de Rochefort, du coup ménage, repassage et autres menues distractions, tout se passe dans la joie, la bonne humeur et la danse! ;-)

Balaline 03/07/2017 19:27

Il y a comme ça, des soirées fantastiques, de rencontre, de chaleur, de communion ; tu as si bien sû nous la faire partager que j'ai aussitôt replongé dans " les moulins de mon coeur "; cela faisait bien longtemps !

La Baladine 03/07/2017 21:17

Une plongée en allégresse, ça ne se refuse jamais! Pas plus qu'une en romantisme... :-)

Gwen 03/07/2017 17:45

Tu as employés les mots que j'aurais aimé écrire au sujet de Michel Legrand ! Et je trouve en plus si romantique qu'il partage désormais sa vie avec Macha Méril !
Un air des "Demoiselles" me trotte dans la tête, mais j'ai réécouté les "Moulins de mon coeur" avec délices. J'ai une nette préférence pour son interprétation, même si celle "a capella" de Xavier Dolan est une performance.
Merci d'être passé me lire

La Baladine 03/07/2017 18:59

Il y a tellement d'airs, tellement d'interprètes, tant de domaines dans lesquels il excelle! Et, en plus, c'est un vrai romantique!
(Ne t'inquiète pas pour les comm, je les fais apparaître ensuite )

bizak 03/07/2017 12:23

Je t'avais envoyé hier mon commentaire La Baladine, je crois qu'il s'est égaré dans les méandres de la blogo, je te le renvoie:
Quelle verve, quel enthousiasme La Baladine, avec lesquels tu racontes, toute la beauté de ces chanteurs qui avaient marqué ta vie, ton enfance, ta jeunesse. Oui Michel Legrand, avec sa sublime chanson : les moulins de mon cœur, laisse des traces et des souvenirs qui nous accompagnent malgré le temps, malgré l’âge. On ne se lasse pas de reconvoquer ces beaux souvenirs, ces bonheurs entendus et de rêve magique quand la griserie nous prend. Bise à toi

La Baladine 03/07/2017 18:59

:-) ♥

bizak 03/07/2017 13:36

Tu as raison La Baladine, pour l'emploi du mot " nostalgie" , mais souvent il ne faut pas le prendre dans son sens strict. En fait, je le vois comme souvenance, réminiscence avec un bout de nostalgie certes, qui nous paraît comme un manque et qui nous fait tilt au coeur. Mais sinon, moi cela me ravit de reprendre les beaux souvenirs. rebisous

La Baladine 03/07/2017 13:17

Je ne l'ai vu nulle part, j'ai vérifié, mais ça arrive... C'est très gentil de prendre le temps de revenir, je sais que tu n'en as pas beaucoup, en ce moment, du temps!
C'est drôle, on a le terme nostalgie pour évoquer les souvenirs le passé, mais c'est un terme qui se définit comme porteur de mélancolie, il n'y a pas de mot pour les souvenirs qui mettent en joie, qui vous font fourmiller le cœur, le corps et l'âme d'une multitude de petites vibrations rieuses! 3 notes de Michel Legrand suffisent à chasser le spleen chez moi!
Bises radieuses

heure-bleue 03/07/2017 10:55

J'adore le film mais je ne suis pas fan de Michel Legrand.
Vous avez bien fait d'aller le voir.
Des bises parisiennes à vous deux.

La Baladine 03/07/2017 12:18

J'suis pas fan, juste amoureuse de sa musique ;-)
Bises maritimes en retour!

le-gout-des-autres 02/07/2017 19:55

Tu sais quoi ?
Je suis sûre que tu ne sais pas pourquoi je préfère cette interprétation :
https://www.youtube.com/watch?v=zeEwZS4etNw

Pour le reste, comme je vous comprends...
Je vous embrasse tous les deux.

La Baladine 03/07/2017 13:34

Sans doute parce que les moulins de mon cœur parle brièvement de ronds dans l'eau, j'imagine, quoique pas du tout de la même façon, ni pour décrire la même chose... Je doute que ça ait grand chose à voir avec les droits, vu que auteurs, musiques, paroles et intentions n'ont rien en commun. Plutôt le fait que souvent, les gens s'arrêtent au premier couplet, voire au titre... "Des ronds dans l'eau" est de Pierre Barouh, je crois, et est apparue dans le film de Lelouch "Vivre pour vivre", ce film où Montand se conduit comme un salaud avec Annie Girardot...
https://vimeo.com/199242995
Sinon, oui, évidemment, les deux scènes dont tu parles... inégalées...

le-gout-des-autres 03/07/2017 13:06

Parce que j'étais sûr que Françoise Hardy avait chanté "les moulins de mon cœur".
En fait, après vérif, il semblerait qu'il y ait souvent confusion, je ne sais si c'est pour des questions de droit, entre "Des ronds dans l'eau" et "Les moulins de mon coeur" .
Cela dit, tu me rappelles autre chose, la partie d'échecs de l'Affaire Thomas Crown.
Avec le shampooing au bord du fleuve dans Out of Africa, ce sont les deux scènes les plus érotiques que j'ai jamais vues au cinéma...

La Baladine 03/07/2017 10:38

Alors, tu sais que tu es hors sujet, là? "Les ronds dans l'eau" (chanson que j'adore) et "Les moulins de mon cœur" n'ont rien en commun, à commencer par le compositeur... :-p
Mais je veux quand même bien que tu me dises pourquoi tu l'aimes, et Paladin et Baladine t'embrassent en retour.

les Caphys 02/07/2017 15:06

merci pour ce billet plein de passion. Vous avez toutes et tous des talents et des émerveillements et c'est pour ça qu'on aime errer sur vos blogs. Beau dimanche à toi

La Baladine 03/07/2017 10:35

Merci les Caphys! Continuez à errer et partager, ça nous permet de jolies découvertes!

Pastelle 02/07/2017 08:26

Voilà, je suis revenue au début de ton blog et j'ai tout lu. Pas tout commenté sinon j'y serais encore et les captchka me gonflent un peu, je me trompe tout le temps, mais tout lu.
Tu as de la chance, oui, je l'ai écrit quelque part je ne sais plus où. Pour Michel Legrand aussi.
J'aurais choisi aussi les moulins, mais longuement hésité avec l'été 42.
Et pas vu le film dont tu parles, peut être vais je en découvrir d'autres...

La Baladine 03/07/2017 10:34

Tu es courageuse... Merci pour le temps passé et l'attention accordée. :-)
Si tu as l'occasion de voir "L'affaire Thomas Crown", en streaming par exemple, n'hésite pas! Film culte! Un aperçu musical?
https://youtu.be/Osl6EJGwFyM
;-)

Xoulec 01/07/2017 21:29

Désolé! Michel Legrand ne m'inspire pas de commentaire.Je ne serais pas moi si j’essayais de commenter sans en avoir l'inspiration.J'espère quand même que tu,heu...Que vous vous êtes régalés!

La Baladine 01/07/2017 22:22

Les commentaires ne sont pas obligatoires, tu sais! ;-)
Mais tu me files le doute, je ne suis pas assez claire, ça ne se voit pas qu'on s'est régalés?

Célestine 01/07/2017 21:02

Ah quel bonheur de lire ce billet !
J'ai toujours aimé Michel Legrand, ma préférée étant Les Moulins de mon coeur, dont j'avais parlé dans un billet au titre éponyme.

Quelle merveilleuse chance tu as eue d'aller le voir jouer et chanter !
Ce qui m'émeut beaucoup, c'est son histoire d'amour avec Macha Meryl. Cinquante ans après leur première rencontre, ils se sont mariés.
Je les avais vus en interview.
On aurait dit deux enfants au soleil. deux oiseaux sur la branche.
Très émouvant tout ça.
Et ça y est j'ai la musique dans la tête pour la soirée ;-)
Bisous
¸¸.•*¨*• ☆

http://celestinetroussecotte.blogspot.fr/2015/05/les-moulins-de-nos-coeurs.html

La Baladine 01/07/2017 22:19

Macha était là aussi, joyeuse, radieuse, telle qu'on la connaît! Oui, tous les deux sont un symbole vivant de l'amour vrai, celui qui se fiche de l'âge, du temps, de ce qui se fait, de ce qui se dit! Ils sont magnifiques!
Je suis consciente de ma chance, la toute première étant d'avoir un paladin à mes côtés;-) J'ai savouré chaque minute, de toutes mes fibres; j'était musique, j'étais joie, et 250 personnes autour de moi dans le même état! :-D
Je te laisse avec la chanson, tu es en bonne compagnie ;-)
Bises

alezandro 01/07/2017 19:01

C'est un superbe article et une belle déclaration d'amour à ce grand artiste fantasque et rêveur mais toujours surprenant qu'est Michel Legrand! J'adore les comédies musicales de Jacques Demy et cette musique virevoltante dont elles se nourrissent.

La Baladine 01/07/2017 22:29

Ah! Je tiens un amateur! Legrand est un jazzman d'exception, une fontaine à musique hallucinante, doué comme personne pour les mélodies romantiques populaires! ;-))

les Caphys 01/07/2017 08:53

hello, tu es dans notre revue de blogs du week-end

La Baladine 01/07/2017 16:21

Waouh! Ça c'est gentil! Un bonheur de plus! Et un honneur! Merci beaucoup!

gazou 30/06/2017 19:09

La version a capella est très bien elle aussi

La Baladine 30/06/2017 19:11

Extra!

Jo ridée Rieuse 30/06/2017 16:24

Ah, j'ai eu peur, en voyant la photo, j'ai cru qu'il était mort. Il n'est plus tout jeune mais il garde la passion.
Une heure 30 de bonheur, ça ne se refuse pas.
C'est amusant, mon prochain billet parlera de lui et de cette chanson, justement.

La Baladine 30/06/2017 17:02

85 ans, et une dextérité au piano absolument bluffante!
Le bonheur s'est prolongé, les gens sortaient tout sourire, parlaient haut dans les rues, s'arrêtaient aux terrasses pour prendre un verre... Une soirée douce, rieuse, enchantée...
La coïncidence est amusante, en effet, j'attends impatiemment!

marine D 30/06/2017 08:59

Un homme si talentueux et pour les cinéastes un bijou !
Mais j'aime aussi Django, Grapelli, Nougaro, Stacey Kent, Vaugan... etc, etc... Et tant d'autres !

La Baladine 30/06/2017 17:04

Oui, tous ceux-là, et tous les autres!

gazou 30/06/2017 08:14

Moi aussi j'aime bien Michel Legrand et particulièrement ces" Moulins de mon coeur," je la savais par coeur , tu me donnes l'occasion de la remémorer

La Baladine 30/06/2017 17:20

Chanson culte, mélodie sublime, paroles au niveau, attention chef d'œuvre! (J'ai ajouté une version a capella, découverte aujourd'hui)

Pascal 29/06/2017 20:55

Moi, j'aime bien Roland Petit ;-)

La Baladine 29/06/2017 21:04

Chorégraphe touche-à-tout, et surtout, Le Jeune Homme et la Mort! Culte!