Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Baladine

Histoires de vie, et de vies...

Je vous écris...

Je vous écris...

Je vous écris de ma campagne de bord de mer. Il ne fait pas très beau, il pleut, il vente. Rien que de normal, nous sommes à la veille de l'hiver, après tout. 

Comme vous tous, vous toutes, ou presque, j'ai eu les yeux mouillés, ces derniers jours. Jean d'Ormesson, Johnny Hallyday. Le premier pour l'élégance légère à laquelle je tends depuis toujours,  le second pour une partie de la bande son de ma vie. Car ils font partie de ma vie. Tous les deux. Opposés mais semblables, dans le désir qu'ils exprimaient. Le désir avant tout. L'envie de vivre, de tout vivre. Le bien, le beau, le mauvais, le triste, mais vivre, vivre, vivre légèrement, aussi légèrement que possible...

D'ici moins de trente-six heures, je vais chercher le Paladin et le ramener chez nous, dans notre campagne de bord de mer, après trois semaines d'absence. C'est du bonheur, même si je ne le dis pas trop. Je n'aime pas bien annoncer les bonheurs à venir. Mais il n'empêche, je suis heureuse.

Pour autant, je n'oublie pas qu'aux quatre coins du monde, des gens meurent en silence parce que personne ne s'occupe d'eux. Je n'ai pas honte d'être ici et de m'apprêter à retrouver l'homme que j'aime. J'ai un peu honte d'être heureuse quand tant d'autres sont malheureux.

Vous comprenez, le coucher de soleil sur la mer, l'aube sur le jardin, ça n'a pas beaucoup de mal à vous réconcilier avec le monde. Et pourtant, ailleurs, et pas forcément loin d'ici, le monde est épouvantablement laid. Des gens pleurent, des gens souffrent, des gens meurent. Des enfants, aussi.

Je suis une rêvasseuse. J'ai toujours beaucoup rêvassé. J'ai toujours constaté qu'en dépit de ce qu'en disait les autres, ce n'était pas une perte de temps. Ma rêvasserie m'a appris à ne pas avoir peur de la solitude, à transcender les douleurs, les chagrins, à m'ouvrir aux émotions, aux fantaisies. Elle m'a rendue curieuse de la nature humaine.  Aujourd'hui, à l'heure où je vous écris ces lignes, je rêve de m'inscrire dans la ligne de Jean d'O et de Johnny, à mon tout petit niveau. Tenter, ne serait-ce qu'un tout petit peu, de faire oublier un peu des malheurs qui accablent tous les hommes, juste dire la gloire des matins, la douceur des soirs, la puissance de l'amour, dire inlassablement un  monde radieux, et simple. Et sourire.

 

 

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Baladine

Acidulée mais pas acide, féministe assurée et romantique assumée, rieuse et mélancolique, résolument positive dans un monde dépressif, agitatrice de cervelle, gratteuse infatigable du vernis des humains pour voir ce qu'il y a dessous... "Je ne fais effort ni pour qu'on m'aime ni pour qu'on me suive. J'écris pour que chacun fasse son compte." Jean Giono
Voir le profil de La Baladine sur le portail Overblog

Commenter cet article

julie 15/12/2018 17:35

T'es trop maligne... je n'en doutais pas ;) Je t'aurai un jour, je t'aurai ! :D :D

julie 15/12/2018 08:19

Ah, bonjour Mmme la Bretonne, c'est vous donc :) Enchantée ! Hélas, je n'ai plus de compte Facebook, mais à présent je sais à qui j'écris ; quoi que... écrire est au-dessus de mes moyens, je vais donc dire : gribouiller :)

julie 15/12/2018 07:44

Dans le doute :) ne "m'appelle" plus jamais "bella" ni "ma jolie".
Les personnes qui me suivent depuis l'début ont eu l'honneur :D :D de mes quelques portraits tout frais :) effacés par la suite. Je crois qu'il en reste un ancien, mais je suis plus jeune :( ... faut que je le trouve...
Allez, bon weekend, Baladine. A bientôt !

La Baladine 15/12/2018 10:59

Bella c'est parce que tu étais en Corse, "ma jolie" c'est à la fois parce qu'il n'y a qu'une lettre de différence avec jolie, et que ce que tu donnes à entrevoir de toi, tant au travers de tes photos que de tes mots (quand tu "gribouilles"), signe une bien jolie personnalité ;-)
Bises de bon week-end, ici c'est pluie, froid, verglas :-D

julie 14/12/2018 20:06

Tu as aussi changé d'avatar, du coup ne sais plus laquelle :) es-tu et je déteste les mystères... :D
Mais bon, tu dévoiles ce qu'il te plait de toi, c'est ton choix... personnellement, j'apprécie de connaître le visage de celle/celui avec qui j'échange, je sympathise.

La Baladine 14/12/2018 21:01

Oups! je n'ai jamais vu de photo de toi chez toi... ;-)

La Baladine 14/12/2018 21:00

Depuis que je vais sur ton blog, je n'ai jamais vu de photo chez toi. Mais si tu veux me voir, tu peux aller jeter un œil là : https://www.facebook.com/sylvie.darraux/photos Tu y verras tout ce que tu as l'air de vouloir savoir. Je ne me cache jamais. :-)

julie 14/12/2018 08:08

Tu changes souvent alors... et ça ne répond pas à ma première question :( mais c'est sans importance.
Bonne fin d'année, Baladine ; je te souhaite que du bien... dans ton réel :)

La Baladine 14/12/2018 10:20

?? J'avais mis cette photo de Marilyn l'an dernier pour illustrer mon article... Mais la retrouvant cette année ailleurs, sur le blog que tu cites, j'ai préféré changer pour Audrey. C'est mon petit côté perso chatouilleux. Mais ça n'a rien de grave... C'est juste que j'ai pris le parti très tôt d'illustrer mes articles via des photos d'acteurs, actrices, films... Des photos libres de droits ;-)
J'ai répondu?
Je te souhaite d'heureuses et joyeuses fêtes ma jolie. Gros bisous!

julie 13/12/2018 20:47

http://celestinetroussecotte.blogspot.com
Que fait ta photo chez Celestine.... ou vice versa ? photo laquelle ne trouve point ici. Blogosphere terre des mystères ? :(
Paladin toujours en pleine forme ?

La Baladine 14/12/2018 07:25

J'ai changé l'illustration... J'aime bien garder mes inspirations pour moi. :-)
Tout va bien.
Bises très amicales

mansfield 15/01/2018 10:42

De bien beaux désirs, de beaux choix de vie, et l'amour pour directeur. Tu ne peux en aucun cas te tromper!

La Baladine 16/01/2018 14:00

:-) ♥

Nadidom 24/12/2017 19:56

Bonjour,
Très touchant votre article et aussi très très bien écrit. Bravo.
Bonne fêtes de fin d'année ...

La Baladine 30/12/2017 18:51

Merci à vous deux, je suis allée faire un tour chez vous mais je me suis un peu perdue... Je reviendrai en janvier, promis! :-)

marine D 23/12/2017 09:04

Oui, le monde n'est pas exactement comme nous l'aimerions, et pourtant il nous fait parfois tant de bien, fugitivement avant que des nuages ne viennent à nouveau l'assombrir, !
Pour ces fêtes regardons du côté des merveilleux nuages et sourions comme ces êtres qui nous ont fait rêver, chanter et nous émouvoir.
Merci pour ton joli texte La baladine et passe de bons moments dans ton pays de vent et de mer... Joyeuses Fêtes !

La Baladine 23/12/2017 09:29

Qu'elles te soient rieuses et douces également!
Bises de Noël

Antiblues 22/12/2017 12:50

Bonjour, j'arrive chez toi via la case Bleck. Te dire en toute simplicité que j'aime beaucoup ce que je viens de lire. Des mots, des phrases qui tintent agréablement et me donnent envie de continuer ma lecture ... Ce n'est pas si fréquent !

La Baladine 22/12/2017 12:56

Merci beaucoup, beaucoup, et bienvenue chez moi, Antiblues! Voici un pseudo qui sonne comme j'aime!
:-))

heure-bleue 21/12/2017 12:11

"tronquer" pas "troquer"

heure-bleue 21/12/2017 11:52

Merci encore une fois de montrer ton vrai visage, aller commenter en disant des horreurs sur nous, parce que le Goût ose ne pas être d'accord avec toi, c'est grand enfin c'est surtout lâche.
C'est vrai que de souligner que l'excision est surtout une affaire de femmes, c'était bien plus grave, que de troquer les paroles de Françoise Héritier.

La Baladine 21/12/2017 14:20

J'aimerais savoir où et à qui j'ai raconté des horreurs sur toi ou sur Le Goût. Et si tout le monde était d'accord sur tout, on s'ennuierait gravement.
Perso je n'ai de problème avec personne. Si toi ou ton homme en avez un avec ce que j'écris, il suffit de ne pas lire. Entendons-nous bien, je dis ça sans aucune animosité.
En revanche, ce n'est pas la première fois que tu frises l'insulte. Ne compte pas sur moi pour un crêpage de chignon. Je te laisse à tes humeurs auxquelles je ne comprends rien.
Et je te souhaite un très bon Noël :-)

Balaline 13/12/2017 10:50

Sourire pour ne pas pleurer, pour ne pas heurter le silence
Sourire d'un matin charmeur voilé de rose et bleu, léger comme un souffle de bonheur
Sourire à chaque joie qui passe, que l'on crée envers et contre tout

La Baladine 21/12/2017 15:45

Ça ressemble fort à un procès d'intention. C'est ton problème, pas le mien.
Très cordialement :-)

heure-bleue 21/12/2017 15:39

Sur le Goût, à moi par mail, sur nous deux, avec finesse, je le reconnais, sur nos favoris. Tu aimes distiller mais pas être démasquée. J'arrête là parce que ça m'agace, c'est pas moi, c'est l'autre.

La Baladine 13/12/2017 14:13

Le sourire comme antidote au malheur... Merci pour ces vers délicats et sensibles.
Bises admiratives

Visiteuse 12/12/2017 17:51

Votre projet est bon, très bon même…
Vous ne pouviez trouver mieux comme modèles, et comme alliance.

Je vous souhaite d’atteindre l’Agapè par le sentier escarpé de Philia, sans oublier quelques étapes auprès de ce cher Eros…

La Baladine 15/12/2017 16:32

Merci pour le lien! David Garrett, cet original diaboliquement doué dans tout ce qu'il touche! J'aime beaucoup la tension très particulière qu'il met dans son jeu ♥
Vivaldi, l'hiver, et la vie endormie qui vibre, là, toujours... La vie!

La Baladine 13/12/2017 14:10

Plussoiement aussi fin que lettré. Merci, chère Visiteuse :-)

Visiteuse 12/12/2017 18:40

Hors sujet ? peut-être, ou non si on y réfléchit bien…
https://www.youtube.com/watch?v=ejCqt9d8s_Q

Jo Ridée Rieuse 12/12/2017 08:54

Le bonheur, c'est une notion abstraite. Chacun sa définition.
Je n'ai pas, comme toi, cette sérénité face au bonheur. Pour toi, cela parait simple.
Pour moi, le bonheur n'est fait que de comparaisons. Plus qu'hier, plus qu'ailleurs, plus que pour certains, moins que pour d'autres,

La Baladine 13/12/2017 14:08

Tu as raison, la notion de bonheur est intime et appartient à chacun. Je sais bien que parfois, on est si heureux que ça fait presque peur... parce que ça n'est jamais continu. Mais à quoi bon s'angoisser pour ce qui n'est pas encore arrivé? Je profite du bon quand il est là, en sachant que beaucoup n'ont même pas cette chance.

Ça n'a pourtant pas toujours été si simple tu sais. Mais la vie nous apprend beaucoup, notamment l'irruption de la maladie et du handicap... et ça fait quelque temps que je m'applique à vivre "au jour le jour". Je vis. Autant le faire le mieux possible :-)

Je citerai juste Jean d'O... "Merci pour les roses, merci pour les épines".

Bises chaleureuses

julie 11/12/2017 19:54

B(p)aladin va bien ? :)
Bonne soirée et douce semaine pour vous deux.
Bises.

julie 14/12/2017 09:09

Pratique la barbe pour incarner le Père Noel :)
Passez une agréable journée, à rêvasser :)

La Baladine 13/12/2017 13:56

Paladin est en pleine forme, et barbu :-D
Merci, bises en retour :-)

Betty.... 11/12/2017 16:44

Tu vois moi je souris à ton bonheur chère Baladine , n'as tu pas pensé que ton bonheur pouvait faire plaisir aux amis qui te lisent ? c'est vrai que l'environnement peut aider à cette idée de bonheur , ce bonheur qui est un état d'esprit , je sais que dans la misère on peut aussi avoir de ces moments là de plénitude , de sérénité , ce qui me fait sourire aussi c'est que çà fait écho à mon poème ....Oui triste aussi très beaucoup même , je ne pensais pas l'être autant par la disparition de Monsieur d'Ormesson , l'intelligence alliée à l'élégance et Johnny oui j'ai pleuré une partie de ma jeunesse , j'ai connu mon premier mari avec Johnny et j'ai été bouleversé.....Mais bon une dernière chose Baladine , tu sais que tes écrits , nous les attendons désormais et ton "niveau " nous va parfaitement ....Belles pensées pour toi ....

La Baladine 13/12/2017 13:56

Ton commentaire est très touchant, qui a parfaitement saisi la tonalité de ce billet. La conclusion est terriblement gentille et me va droit au cœur. Merci ♥

jamadrou 11/12/2017 10:13

Beau texte Madame.

(je viens de m'inscrire à votre newsletter)

La Baladine 13/12/2017 13:53

Double merci et bienvenue:-)

Pivoine 10/12/2017 03:02

Mais non, pourquoi être gêné(e) quand on est heureux - ou heureuse? Ca n'arrangerait personne que l'humanité entière soit malheureuse. Des fois, je considère que je n'ai pas eu beaucoup de chance. Des fois, je considère que je suis chanceuse. Après tout, quand on fait ses choix, il faut les assumer. Mais rêvasser c'est gai aussi, et écrire, penser à l'article qu'on va écrire, l'écrire... Il y a des bonnes journées et des moins bonnes. Mais c'est gai aussi de lire de chouettes blogues, d'en découvrir des nouveaux. parce qu'on a eu la curiosité de pousser de nouvelles portes. Cela donne envie. De mieux écrire, Et puis, c'est vrai, il y a parfois des choses extraordinaires... Alors, autant en profiter. Savoir évidemment que rien n'est acquis, mais que ce qu'on a eu... Et donné... Ce n'est jamais perdu. Même si un jour, cela prend fin. Et je pourrais broder ainsi indéfiniment mais je te souhaite de belles retrouvailles en bord de mer.

La Baladine 11/12/2017 07:57

Tu as raison, il y a de milliers de petites et grandes choses gaies, et puis il y a les noirceurs du monde qui, parfois, souvent, nous rattrapent...
Et il est vrai qu'en se sentant parfois si bien sur terre, on ne fait de mal à personne.
Merci :-)

Carole 10/12/2017 00:11

Oui, continue, continue à "rêvasser", ne t'arrête jamais !
Bonheur et malheur, larmes et joies, attente et nostalgie s'entremêlent dans ce beau texte qui ne va finalement que dans une seule direction : celle de la vie.

La Baladine 11/12/2017 07:53

Oui, la vie! Dont la mort fait nécessairement partie. La rêvasserie saupoudre tout ça de douceur.
:-)

bizak 09/12/2017 23:04

Tes mots sont pétris de bonheur et tu le vaux bien, comme on dit. Tu as une façon de dire les choses simplement peut être légèrement mais avec beaucoup de profondeur. Tu exprimes l'amour comme on souhaite l'entendre: humainement, tendrement. Tu n'as pas à te sentir embarrasser d'être heureuse, car la vie sourit à ceux et celles qui la comprennent et la sentent, chaque moment et à chaque pas du temps qui s'écoule. Merci à toi d'écrire de si belles choses.Bisous chère amie

La Baladine 11/12/2017 07:50

Dans ce flot d'éloges, je retiens la simplicité. J'essaie, j'essaie. Et dans mon cœur il fait beau.
Bises reconnaissantes ami poète.

alezandro 09/12/2017 18:39

Pourquoi avoir honte d'être heureux si l'on a conscience du monde qui nous entoure et de notre responsabilité et devoir à essayer de rendre un peu de ce bonheur à ceux qui en sont privés! Jean d'Ormesson et Johnny Hallyday, deux envies de vivre et deux élégances qui tirent leur révérence!

La Baladine 09/12/2017 21:53

Oui, pourquoi? Parce qu'on se sent chanceux, sans avoir toujours le sentiment d'avoir mérité sa chance. Peut-être à tort, d'ailleurs...
Deux élégances, je plussoie. :-)

Bleck 09/12/2017 10:51

Joli !

Bleck

La Baladine 09/12/2017 21:51

Merci!

La Baladine

Xoulec 08/12/2017 22:09

A ta première phrase,j'ai cru que tu relevais un défi d'écriture qui commençait par:"je vous écrit d'..." qui m'avait beaucoup plu...
Difficile pour les personnes sensibles,humaines,de ne pas réagir à cette double disparition! Je lis tes mots et me fais une idée de ton état d'esprit...
Beaucoup de ressemblance. Non non,je n'ai pas dis que ton esprit est en mauvais état! :-)
A l'heure où j'écris,les trente six heures sont quasiment écoulées et tu va profiter des moments de bonheur,uniques,personnels,intimes,auquel chaque être humain a droit.Ce n'est pas en modérant son bonheur que l'on atténue le malheur des autres.
Je n'ai pas de conseil a donner,mais s'il en est un,alors profites -en.
Ne pas fuir le bonheur de peur qu'il ne se sauve...
https://www.youtube.com/watch?v=I-__j49XLmA

La Baladine 08/12/2017 22:43

Si tu savais la puissance d'évocation que cette chanson a pour le Paladin et moi, tu serais soufflé! Merci infiniment pour cette douce pensée :-)
Pour le reste, je te rassure, mon bonheur n'est pas moindre, il reste vigilant, c 'est tout ;-)
J

alainx 08/12/2017 19:51

Le Paladin a de la chance d'avoir une femme heureuse.
Finalement être heureux pour soi et pour les autres, c'est comme une mission à accomplir. Presque un impératif, quand c'est possible…

À notre petite échelle que pouvons-nous face aux malheurs du monde ? Peut-être faire un don de bonheur à ceux qui nous entourent ?
Cela ne va pas tout résoudre.
C'est juste un petit « acte colibri »…
Et déjà, rien qu'en te lisant, je ressens un peu plus de bonheur au fond de mon cœur, pour toi, pour d'autres…
Ta lecture est un soleil dans le brouillard du jour et le gris du ciel.

La Baladine 10/12/2017 16:14

:-) ♥

celestine 10/12/2017 12:11

C'est tellement, tellement ce que je pense, chante et écrit depuis des années.
Je me sens reconnue en vous lisant tous deux.
Merci du fond du coeur
¸¸.•*¨*• ☆

La Baladine 08/12/2017 20:20

Un impératif, une politesse, aussi, peut-être même d'abord.

Où l'on retrouve le colibri, qui fait fidèlement sa part minuscule.

Merci pour la suite. Un commentaire comme le tien devrait être remboursé par la Sécu :-)

Bises affectueuses

heure-bleue 08/12/2017 18:22

La roue tourne pour chacun et c'est aussi bien.

La Baladine 08/12/2017 19:17

Absolument! :-D

Coumarine 08/12/2017 18:17

Trois semaines d'absence... et le voilà qui revient.
Je te souhaite des retrouvailles heureuses et intenses...

La Baladine 08/12/2017 19:17

Merci chère Coumarine. Trois semaines c'est juste le temps qu'il faut pour profiter d'une solitude heureuse, et le retrouver avec un bonheur fou :-)

Pastelle 08/12/2017 18:14

Voilà une excellente nouvelle, et une très belle note. Il n'y a pas de honte à être heureux, c'est Camus qui l'a dit, alors il a forcément raison. :)
"Cette joie qui allait, indifférente et absorbée comme un pèlerin sur la terre, il me fallait la suivre pas à pas. Et, pour le reste, je disais non. Je disais non de toutes mes forces".
Tu me fais plus penser à Camus qu'à d'Ormesson je dois dire...
Profite donc de la joie...

La Baladine 08/12/2017 19:15

Camus? Fichtre... L'homme révolté, Sisyphe? Toute blague mise à part, j'adore Camus, l'œuvre et le personnage.
Je profite, sois tranquille... En conscience :-)

Dédé 08/12/2017 16:41

Hello gente dame. Un beau billet plein d'espoir et de bonheur. Il n'y a rien de mal à rêver et surtout à rêver un monde plus beau. Et faire part de ses rêves aux autres, c'est leur donner aussi l'occasion de partir au-dessus des turpitudes terrestres et entrer dans une autre dimension. Merci pour cela et pour ta belle écriture tout en dentelles. Bises alpines fraîches et belle fin de semaine.

La Baladine 08/12/2017 19:13

Merci à toi de passer ici malgré tes jours difficiles. Et tant mieux si ça te fait un tout petit peu de bien.
Bises de mer sous la grêle (spectacle toujours étonnant)

Pierre 08/12/2017 15:39

Je remarque que pour écrire tes deux dernières phrases, qui à mon sens constituent l'essence même de ton billet, tu n'as pas pu éviter d'évoquer tout ce que tu voudrais « faire oublier » : ces « malheurs qui accablent tous les hommes ».

Ô combien je te comprends...

Je dois dire que je suis aussi un rêvasseur ;)

Bien le bonheur à toi, et à vos retrouvailles !

La Baladine 08/12/2017 19:11

Tu as bien saisi le sens de ce billet, effectivement :-)
Avec Célestine, on va fonder un club ;-)
Merci. Bises très amicales

Edmée De Xhavée 08/12/2017 12:57

Le bonheur, le plaisir, le bien-être purs font de la lumière et équilibrent l'ombre qui tente aussi de s'imposer. Sans gens heureux, les gens malheureux n'auraient pas la lueur au loin... Etre heureux est un devoir quand rien ne s'y oppose.

La Baladine 08/12/2017 19:09

Je plussoie ta dernière phrase. Quand on a la chance de vieillir en relative bonne santé, d'ignorer la misère et de survivre aux traumatismes de la vie, on se doit de lui sourire et d'en faire profiter les autres.
:-)

Pascal 08/12/2017 12:01

Lorsque nous sommes remplis de bonheur
notre bonheur déborde aussi sur les autres
alors à quoi bon s'en priver ;-)

Participer à rendre le monde meilleur autour de nous
est notre seul pouvoir pour l'améliorer

La Baladine 08/12/2017 19:07

Etre consciente du malheur des autres ne revient pas à se priver du sien. C'est juste rester en éveil.
Pour la suite, je suis d'accord. Totalement :-)

Lilas 08/12/2017 11:53

Il n'y a pas de honte à avoir d'être heureuse. Ces moments sont uniques, indivisibles... et éphémères, la vie finit toujours par nous rattraper. Alors saisis-le ce moment de bonheur, savoure-le et souris-en.

La Baladine 08/12/2017 19:06

Ce n'est pas de la honte à proprement parler, plutôt la conscience persistante de ma chance.
Alors pas d'inquiétude, je vais savourer, mais sans oublier pour autant :-)

Andiamo 08/12/2017 11:12

Tous deux nous faisaient rêver, l'un par la justesse de ses propos, sa finesse d'esprit, l'autre par la démesure de ses spectacles.
Ce qui les unissaient ? Le respect de leur public. ];-D

La Baladine 08/12/2017 19:00

Tu as raison. Absolument.
Bises accordées

délia 08/12/2017 10:03

C'est curieux, je me retrouve bien dans tes mots et mis à part le fait que je n'aimais ni Johnny ni Jean d'Ormesson, même si je suis d'accord pour dire que tous les deux ont marqué de leur empreinte une grande partie du siècle passé. Je pense qu'au contraire, ceux qui aident le plus les gens à rêver et à avancer ce sont les gens qui comme toi donne l'exemple. C'est cette proximité vivante à qui on peut donner un nom, un visage et avec qui on va pouvoir discuter qui aident le plus. Les autres, ils sont abstraits et lointain.

La Baladine 08/12/2017 18:59

Tiens, Johnny abstrait, je ne l'aurais pas vu comme ça, lui qui n'était que chair et sueur... Tu sais, aussi célèbre ou puissant que soit une personne, elle n'est jamais qu'un être humain. Comme le disait Montaigne "sur le plus beau trône du monde, on n'est jamais assis que sur son cul!"
Bises clin d'œil

Nassy 08/12/2017 10:01

Profites bien de ton petit bonheur, de ces moments précieux, dans ta maison de campagne au bord de la mer. En espérant le meilleur pour toutes et tous. Bonne journée.

La Baladine 08/12/2017 18:56

Merci beaucoup. Que cette fin de semaine te soit douce :-)

les Caphys 08/12/2017 09:42

allez ! Rêvons tous ensemble car ce qui nous entoure n'est pas brillant brillant !

La Baladine 08/12/2017 18:55

Comment espérer changer quoi que ce se soit au monde si on commence pas par le rêver? Et déjà le monde est plus agréable quand on croise plus de sourires que de gens qui font la gueule...
Bises souriantes

marine D 08/12/2017 09:36

Tu as raison, l'envie de vivre les définissait tous les deux, tous les deux moi aussi je les aimais, toute la musique que j'aime, tous les mots ciselés de Jean d'Ormesson aussi, qui parlaient de bonheur avec une telle élégance, il ne faut pas s'appesantir sur ses malheurs, chacun en a, parfois trop...
Tu a trouvé les bons mots toi aussi Balaline, cette recherche du bien être passe par la contemplation de la nature, qui nous aide à affronter les chagrins et quelquefois fait aussi du bien autour de nous...
Sois heureuse Balaline au moins pour un temps puisque la vie n'est pas toujours facile pour chacun de nous !
Bonne journée

La Baladine 08/12/2017 18:52

J'essaie juste, encore et toujours, d'exprimer au mieux ce que je ressens. Mais il est vrai que mes chagrins intimes, je préfère les garder pour moi. Comme tu le dis, on a déjà bien assez des malheurs du monde.
Je te souhaite une excellente fin de semaine, chère poétesse :-)

julie 08/12/2017 09:09

"Je n'ai pas honte d'être ici et de m'apprêter à retrouver l'homme que j'aime. J'ai un peu honte d'être heureuse quand tant d'autres sont malheureux."
*
J'ai presque honte d'écrire que ton Baladin ;) dans son grand malheur, a de la "chance" d'être (juste un peu malade :) à tes côtes !
Emouvant... Je vous souhaite à tous les deux santé et des rêves à gogo ;)

La Baladine 08/12/2017 18:49

Il est le premier à le dire, alors pas de honte qui tienne!
Merci à toi. Bises rêveuses

celestine 08/12/2017 00:36

Quel beau billet ! Avec tout ce que j'aime !
Ta dernière phrase me correspond tellement...J'aurais pu en écrire chaque mot.
Rêvasser, mais c'est très bien ça. Je suis une rêveuse moi aussi, comme tu le sais.
Et dernièrement, j'ai lu un article qui m'a conforté dans cette façon d'être.
http://www.medisite.fr/a-la-une-revasser-rendrait-plus-intelligent.806347.2035.html

Alors continuons sister ! Le monde a besoin de rêveuses. ;-)
¸¸.•*¨*• ☆

La Baladine 08/12/2017 18:48

Merci pour le lien! Confirmée de la sorte dans ma rêvasserie, je continuerai donc à sourire à la vie telle qu'elle est, fragile et imprévisible, et de faire en sorte de la rendre tant que je peux aussi jolie que dans mes rêves!
Bises sororales