Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Baladine

Histoires de vie, et de vies...

Qu'allons nous faire du reste de notre vie?

Le plus jeune des vieux messieurs qu'il m'ait été donné de croiser... De ceux qui vous donnent envie de vieillir, avec confiance, avec la jeunesse au fond du cœur et du rire...Toujours émerveillé. Un homme. Tout  simplement. Comme on voudrait en rencontrer plus, plus souvent. Pensées douces à Macha, femme aimée.

Et la musique, pour l'éternité ♥

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Baladine

Acidulée mais pas acide, féministe assurée et romantique assumée, rieuse et mélancolique, résolument positive dans un monde dépressif, agitatrice de cervelle, gratteuse infatigable du vernis des humains pour voir ce qu'il y a dessous... "Je ne fais effort ni pour qu'on m'aime ni pour qu'on me suive. J'écris pour que chacun fasse son compte." Jean Giono
Voir le profil de La Baladine sur le portail Overblog

Commenter cet article

marine D 17/02/2019 13:15

Oui, il respirait la joie de vivre, il a gouté les choses de la vie jusqu'à la fin (ou presque) Un grand homme qui peut nous donner des leçons....
Bises La Baladine

Binh An 01/02/2019 18:30

Quelqu'un qui a écrit de telle musique ne peut pas vieillir! Il n'a jamais vieilli. La preuve !
Bon WE!

La Baladine 04/02/2019 12:10

Et sa musique ne mourra jamais.
Bises de bonne semaine!

Nikole 01/02/2019 09:11

Le bien nommé :-) Même si je n'étais pas fan, je suis admirative du talent du monsieur, dont les airs ont bercé tant de nos souvenirs. Bises mélodiques.

La Baladine 04/02/2019 12:09

Bisous :-)

Bonheur du Jour 30/01/2019 06:29

Un bel hommage. Garder sa possibilité de création jusqu'au bout, quelle chance !

La Baladine 04/02/2019 12:09

Une chance... une volonté... un désir de vie qui jamais n'a faibli :-)

Nassy 29/01/2019 12:05

Bel hommage à ce grand musicien. Merci Baladine!

La Baladine 29/01/2019 13:21

J'aime tant sa musique!
Merci de tes passages réguliers :-)

julie 29/01/2019 07:14

Quelle similitude (photos) dans vos attitudes... :)

La Baladine 29/01/2019 13:20

Les 2 photos côte à côte! Je n'avais même pas vu! Merci pour cette jolie remarque :-)

Le menton dans la main des rêveurs éveillés ;-)

celestine 29/01/2019 00:03

Il était merveilleux, émouvant, toujours jeune dans sa tête, et c'était un vrai génie musical.
j'ai re-re-regardé les demoiselles de Rochefort, avant-hier, et j'ai ressenti encore et toujours la magie de cette musique unique, complexe et pleine de vie.
Merci pour ce bel hommage. Un jour j'avais écrit cela :
« En écoutant la chanson de Michel. Michel le Grand, le bien nommé. Le talent fait homme. Les moulins de mon cœur. Trop entendue, bien sûr, décriée, détestée, sans doute, mais moi, comme je l’aime, ce poème d’amour splendide, intemporel. Ces violons caressants, ce rythme languide sans être mièvre, et surtout, ces mots inimitables dans leur simplicité somptueuse et leur triste gaité. Chaque vers y est une perfection. Chaque note un rendez-vous.
« Comme un manège de lune avec ses chevaux d’étoiles…comme un tambourin qui pleure sous les gouttes de la pluie… »

Ah la la ! Être un jour, un jour seulement, la femme à qui ces mots s’adressent. Et puis mourir…»

Bisous la belle
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

La Baladine 30/01/2019 08:36

Plus facile comme ça https://dai.ly/x71i7vb

Bisou bleu et doux

La Baladine 29/01/2019 13:18

Les vrai(e)s mélomanes, les vrai(e)s musicien(ne)s ont toujours rendu à Michel Legrand l'immensité de son génie.

Une douceur et beauté sans pareilles, du miel pour celzéceux qui ont des oreilles et ce qu'il faut de sensibilité entre: https://www.franceinter.fr/emissions/boomerang/boomerang-29-janvier-2019
(à 29'36)

bizak 28/01/2019 23:27

Il est des êtres qui ne meurent jamais, leur vie est un sublime voyage dans l'éternité, avec l'amour en bandoulière. Je t'aime Macha pour toujours, avait soufflé Michel Le grand avant de partir. Quelle vie fabuleuse.
Merci La Baladine pour tes mots émouvants en leur hommage.
Bisous et amitiés

La Baladine 29/01/2019 10:46

Cet homme était un trésor de chaleur et de joie communicatives. L'amour en est sans doute une des clés.

alainx 28/01/2019 13:02

Finalement, c'est quoi être vieux ?
Il y a le vieillissement du corps qui oblige à s'adapter à lui, on allonge ses bras pour lire sans besicles, avant d'aller chez Afflelou ; on tend l'oreille pour comprendre les murmures, avant d'aller chez Amplifon.
Mais le cœur, l'être profond, l'âme, tout cela est en dehors du vieillissement et ne le connaît pas.
La permanence d'être est hors du temps. Évidemment plus on a fréquenté ces zones de soi, plus on est descendu en rappel jusqu'à la source, moins vite les signes de vieillissement du corps apparaissent. Parce qu'il aime ça, le corps, les âmes belles, les cœurs vibrants. C'est sa came ! Ça le nourrit et il en redemande du sang frais des battements de cœur valeureux.
Edmée à raison, si on ne regarde que l'enveloppe on ne voit qu'une vieille boîte en bois craquelé à la marqueterie explosée. Et c'est vrai que certains, bien qu'encore jeunes, ont déjà une sacrée cataracte…

La Baladine 29/01/2019 10:43

Il me semble que si la plupart ont si peur de vieillir, c'est à cause de l'image désastreuse de la vieillesse que nous renvoie la société, d'une part, et intimement lié à la peur de la mort, d'autre part.
Vieillir est une acceptation, de la vie telle qu'elle va, je crois. Accepter ce qu'on perd, fermeté des traits, tonicité des muscles, vélocité, et surtout temps de vie devant soi. Accepter sa finitude, évidemment. Mais tout ça n'empêche pas d'habiter son corps et de continuer à l'aimer, en se fichant pas mal du regard de ceux qui restent désespérément tournés vers ce qu'ils ont perdu. Celle ou celui qui considère que "la vieillesse est un naufrage" file tout droit vers la vieillesse acariâtre qui se rétracte sur elle-même, se racornit et fait fuir tout le monde.
L'altruisme, l'ouverture, la générosité, la curiosité, la sensualité, la transmission sont des choses qui, quand elles grandissent au fur et à mesure que les années passent, font des vielles et des vieux d'une beauté joyeuse et sereine.
Et comme je dis déjà plus bas à Edmée, j'en connais qui n'ont pas atteint la quarantaine et fichent déjà la trouille ;-)

Edmée De Xhavée 28/01/2019 15:49

Et c'est une perte pour eux car moi j'ai eu l'une ou l'autre tante pétulante, qui parlaient encore de leurs amours anciennes avec la voix qui ronronnait, et je n'avais aucun mal à comprendre que vieilles, elles? Pas le moins du monde! J'entends encore ma tante C qui en passant la confiture me disait émerveillée qu'il n'y avait rien de plus séduisant dans un homme qu'une belle voix, et je savais très bien qu'elle ne parlait pas de celle de mon oncle, ha ha ha. Mais depuis j'ai souvent repensé à elle. Tu avais raison, tante C...

julie 28/01/2019 11:08

Macha et Michel... deux prénoms prédestinés à l'uni(ss)on :)
Qu'allons nous faire du reste de notre vie ?
Il est déjà difficile de se projeter dans le "demain", alors, le reste... vivons-la simplement :)
Beau billet, Baladine... bravo et bise (5B) :)

La Baladine 28/01/2019 22:42

Le reste, c'est le présent! Alors vivons, oui, aimons, pleinement!
Merci jolie Julie, je t'embrasse :-))

Pastelle 28/01/2019 09:49

Sa déclaration à Macha Meryl était totalement bouleversante. A 86 ans... Comme tu dis ça redonne de l'optimisme pour l'avenir...

La Baladine 28/01/2019 22:37

Oui... Sa musique m'accompagne depuis petite. J'avais besoin d'évacuer ma peine.

Edmée De Xhavée 28/01/2019 09:17

Je pense qu'en partie ce qui rend vieux, c'est la conscience du regard des autres. Car le décalage entre ce qu'on est dedans et ce qu'on a l'air d'être dehors est inconfortable. Les autres nous voient comme "des vieux", or c'est souvent juste le corps qui est tout chiffoné, la voix qui se déchire, l'allure qui ralentit, alors que dedans, on sait encore ce qu'est l'amour, le désir, les escalades en montagne, les plongées dans l'eau claire, les fous-rires, le trop boire et bien manger, les chagrins d'abandon etc. On est pareils, avec plus de vécu. Si autour de nous on nous ressent comme des vieux, c'est l'image de nous que nous recevons par leurs regards. Si au contraire nous sommes perçus comme des vieux tellement jeunes, ouf, on s'en sort. Et cet homme aimé a toujours conservé sa voix de jeune homme... et le coeur.

La Baladine 28/01/2019 22:36

Vieillir est inéluctable. Je ne trouve pas laid le corps vieux. Il m'émeut. Il dit la vie. Ne sont laids que les aigris, de tous âges. Et on croise quantité de jeunes déjà vieux en eux-mêmes! Il faut faire fi du regard des autres, je crois.

C'est la lumière qui se dégageait de cet homme-là qui m'a enchantée, tout comme la musique qui jaillissait de ses doigts. Et son rire!

Je l'avais raconté là http://www.labaladine.com/2017/06/l-hymne-a-la-vie.html

:-)