Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Baladine

Histoires de vie, et de vies...

Le premier bonheur du jour...

Le premier bonheur du jour n'est pas qu'une délicieuse chanson (créée par Françoise Hardy, mais la version de Stacey Kent est si délicate, voix soyeuse nimbée de lumière douce), c'est un instant que chacun vit, je pense, j'espère, chaque jour, plus ou moins intime, peu importe, chacun le sien, et peut-être que pour certains ça change tous les jours, l'important c'est qu'il existe, ce premier né là...

Mon premier bonheur à moi, il se ressemble beaucoup, de petit jour en petit jour, depuis un bon paquet d'années maintenant. Il arrive entre la nuit et l'aube, ou entre l'aube et le petit matin, c'est fonction de l'heure, du jour et de la saison... Mais il a toujours un petit côté hors du temps. 

Alors je vous dis: mon premier bonheur du jour, c'est quand, après avoir aidé le Paladin à se tourner dans notre lit, je me coule contre son dos... Les nuits ne nous sont pas toujours douces, qu'on ait eu des feux d'artifices de plaisir ou pas, ce n'est pas toujours simple, pour lui, de dormir sans pouvoir bouger seul, pour moi, de dormir sans qu'il ne puisse bouger seul.

Mais cet instant, ce quart d'heure, cette demi-heure, cette heure (je vous l'ai dit, ça dépend de l'heure, du jour et de la saison), ce temps volé au temps, à la Sep qui parfois essaie de prendre toute la place, ce moment je le vis plein coeur et pleine peau, ma chaleur fondue dans la sienne, mes lèvres sur son dos. Plénitude, perfection. Tout redevient exact. La journée commence bien...

Le premier bonheur du jour...

Nota bene : j'aurais tout aussi bien pu choisir ce sublime texte de Barbara ... Elle y parle du Paladin mieux que moi...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

À propos

La Baladine

Acidulée mais pas acide, féministe assurée et romantique assumée, rieuse et mélancolique, résolument positive dans un monde dépressif, agitatrice de cervelle, gratteuse infatigable du vernis des humains pour voir ce qu'il y a dessous... "Je ne fais effort ni pour qu'on m'aime ni pour qu'on me suive. J'écris pour que chacun fasse son compte." Jean Giono
Voir le profil de La Baladine sur le portail Overblog

Commenter cet article

le-gout-des-autres 09/08/2017 15:10

Sans doute une question de génération, j'aime mieux l'interprétation de Françoise Hardy.
Mais pour des raisons voisines.
Même si j'attrape des coups de pied...
Mais bon, Françoise Hardy n'a que 5 ans de plus que moi et la chance a voulu que je n'aie pas une fille de ton âge...

La Baladine 11/08/2017 09:46

Je me demande comment je dois prendre la dernière phrase... ;-)

mansfield 22/08/2016 23:48

Un bonheur à apprécier car il est simple, fort, prometteur, il est la vie dans sa vigueur c'est à dire dans ce qu'elle a de banal, de quotidien, d'intense, profitez-en! Merci de votre passage sur mon blog!

Lionel 18/08/2016 17:07

Comment te dire ? Je chavire encore et toujours (pour un ex imposteur voileux c'est moyen) bref tout ces mots résonnent en moi comme TON OUI à Collonges et une fois encore je vais te laisser le dernier mot. Sauf si tu me laisses te dire que ce n'est que du bonheur. TVBAAAAA