Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoires de vie, et de vies...

Esprit de Noël, es-tu là?

On peut se poser la question.

En ces semaines confuses où l'hypocrisie fait rage, tant sur les blogs que sur les réseaux sociaux. Où la tartuferie copine salement avec le patelinage. Où voir midi à sa porte tient trop souvent lieu de grille de lecture. 

Où certain.e.s prétendent brandir leur droit à la justice en privant les autres de leur liberté de se déplacer et de travailler. 

Où certains politiques qui s'ambitionnent insoumis flirtent sans vergogne -pudeurs de gazelle envolées- avec la nébuleuse nationaliste, antisémite et complotiste. 

Où une femme qui martèle le droit inaliénable au blasphème se voit menacée de viol et de mort. 

Où les agressions homophobes se multiplient. 

Où l'on peut s'entendre dire que pour être une féministe respectable il faut être morte ou survivante. 

Où les discours de haine se libèrent avec une violence qui nous promet le pire.

Où guerres, famines et catastrophes climatiques fauchent des populations dans une indifférence générale affichée.

Où la planète saccagée, surchauffée, exténuée, regarde l'humanité frénétiquement s'auto-détruire.

J'arrête là parce que c'est bientôt Noël, que je ne suis pas un bourreau, que mon but n'est pas d'ennuyer, ni d'attrister. Et puis toutes ces choses-là, ci-dessus, et d'autres choses aussi, dites avant, justement, à force de les dire sans être entendue, de les répéter obstinément pour les découvrir ensuite retournées contre soi...

J'arrête là mais j'essaie quand même de vous expliquer: imaginez un puzzle d'émotions brûlantes, dont il faudrait extraire, non une douleur béante et désordonnée, mais une clarté, minuscule mais tenace, qui concentrerait et le sens et la vie.

C'est un peu ça, l'esprit de Noël, non? Des entrelacs d'amour, d'indignation, de courage et de peur qu'on se dit les yeux dans les yeux, douillettement installés autour d'un grand plat de petits gâteaux faits maison qu'on grignote en bavardant, tout en écoutant un vieux disque très rayé qu'on aime comme si on l'avait fait soi-même...

J'avais déjà la chanson en tête quand j'ai commencé cette petite lettre, mais je me suis demandé quelle voix allait le mieux porter mon idée, ma petite lumière du fond de moi: celle, émouvante, bouleversante, de Judy Garland? La chaleur envoûtante de Sinatra? Le jazz chaloupé de Lou Rawls?

A tous ceux là que j'aime pourtant, que j'aime aussi,  j'ai préféré la simplicité pure, assez imparfaite du bouillant nonchalant Chris Martin, alias Coldplay... Juste un piano voix  où tout sonne tendre, et surtout ces moments où Chris a un petit chat dans la gorge, où sa voix vacille, on sent bien que ça l'embête un peu, qu'il aurait aimé faire parfait, mais...  ce petit chat dans la gorge, c'est toute la délicatesse de l'émotion... 

Alors je vous souhaite un très bon Noël, chaud et tendre, truffé de morceaux de paradis comme autant de petits bonheurs que vous irez chercher vous-mêmes, parce que vous saurez, vous oserez le faire, vous qui savez entendre au-delà des mots. heart

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
La Baladine

Athée, laïque, féministe assurée et romantique assumée, universaliste, républicaine, rieuse et mélancolique, résolument positive dans un monde dépressif, agitatrice de cervelle, gratteuse infatigable du vernis des humains pour voir ce qu'il y a dessous... "Je ne fais effort ni pour qu'on m'aime ni pour qu'on me suive. J'écris pour que chacun fasse son compte." Jean Giono
Voir le profil de La Baladine sur le portail Overblog

Commenter cet article

marine D 11/01/2019 08:15

Oui Baladine, je supporte mal la haine ambiante et toutes ces mauvaises foi que nous entendons à longueur d'onde... Et j'écoute la belle voix de Coldplay, merci pour cette douceur, un peu de fraternité dans ce monde de brutes nous fait tant de bien, cultivons là...

La Baladine 11/01/2019 15:42

Tu es une des rares personnes à me parler des chansons que j'utilise en illustration. Je t'en remercie infiniment, car je les choisis avec soin. Parfois même ce sont elles qui sont à l'origine d'un écrit.
Merci pour ce doux message :-)

Pivoine 30/12/2018 18:18

Je crois que les réseaux sociaux occasionnent beaucoup de maux en véhiculant des idées pas toujours très belles, (même parfois à partir de sujets innocents, mais qu'est-ce qui est innocent quand on a envie d'en découdre?) D'un autre côté, tout le monde n'est pas insensible évidemment... Le 24, mon frère relayait une info sur les femmes combattantes kurdes qui continuent à lutter contre l'état i ....... etc. etc.

D'autres (beaucoup sans doute) passaient noël en famille ......... Ma famille s'étant réduite, j'ai donc opté pour une solution originale. Une expérience à faire au moins une fois dans sa vie.

J'aime toujours bien ce que tu écris. On peut être aussi une féministe qui a fini par se taire o;) (non qu'elle ne soit plus féministe mais je me comprends).

La Baladine 11/01/2019 15:40

Les réseaux n'y sont pour rien, plutôt les esprits tordus, qui ont toujours existé. Mais avant, on les voyait moins.
Je sais ton féminisme. J'ai vu ton joli Noël. Noël, c'est bien si ça rend heureux.
Bise amicale

julie 30/12/2018 18:04

Qui aime bien, pardonne(-moi) peut-être ? :D
Le lien m'honore... je suis démasquée !
Bonne soirée, Baladine. Bisous.

La Baladine 30/12/2018 18:05

Bleck 29/12/2018 16:51

Bonjour la Baladine, je traite "l'esprit de noêl" sur mon magnifique blog, puisque j'ai repris le collier.

(ce billet est opportuniste et je n'ai même pas mal)

Je te souhaite beaucoup de douceurs. Bleck

La Baladine 30/12/2018 11:43

@Julie... c'est gentil, vraiment, et même ça me touche. Vraiment. Mais je crois que tu es passée trop tôt chez Bleck qui modère après avoir eu des "visiteurs indésirables"... Ceci étant dit, j'y ai juste posé quelques mots qui parlent d'amour doux ;-)
Ah les lunettes! C'est donc toi qui causes, là ?https://youtu.be/vPtrG5f24to
Bisous ;-)

julie 30/12/2018 08:16

Bonjour Baladine.... ton point de vue est in(v-l)isible chez Bleck, dommage, j'aime bien te lire :) Le 17 janvier je vais avoir des lunette... de vue :D
Bon dimanche.

La Baladine 29/12/2018 23:02

Contente de te savoir de retour! Je suis donc allée déposer mon point de vue.
(L'opportunisme, c'est plutôt bon pour celui qui le pratique, normalement, non?) ;--)
La douceur fut là, en personne, et les douceurs associées se prolongent.
Bises hivernales

Marie Minoza 24/12/2018 16:19

Merci pour ces mots d'espérance!
Il y a encore des étoiles de partage à cueillir!
Joyeux Noël, que la paix et la tendresse deviennent musique dans le coeur

La Baladine 26/12/2018 19:14

Merci pour ces jolies phrases en forme de vœu!
:-)
Bonne et tendre fin d'année!

Nikole 24/12/2018 13:04

Bonjour chère Balade.
Tu vois, j'évoquais il y a peu l'indifférence. Et je sais que c'est dégueulasse de dire ça. Même si c'était une boutade féroce loin du boute-en-train. Si l'on a pas la force de se rebeller a juste titre comme tu le fais, Si comme moi on ne supporte plus rien de ce qu'on entend, et surtout de ce qu'on ne nous laisse pas entendre, on a envie de se mettre - au moins quelque temps- les mains sur les oreilles et de fermer les yeux en hurlant "assez" ! Quand on se sent vieillir comme moi à la vitesse grand V, qu'on se sent, perdue, sans force, écoeurée, partagée entre une colère déchirante, une admiration sans borne devant le courage -des autres, de certains autres- et que des sanglots surgissent en écoutant la fille qui a travaillé à Charlie, quand on en a marre de toute cette chienlit, on se dit qu'en fait, la seule attitude "logique" devant ce monde, ce serait de le quitter, et de mourir. Et je ne veux pas mourir, même en restant mollement à essayer d'écoper le Titanic à la petite cuiller.
Il y a beaucoup de gens bien. Mais ce sont eux qu'on détruit. Pardon d'être aussi désabusée. Je serai juste avec mes filles et cela me suffira pour être heureuse, là, tout de suite. Grains de sable-pépites, et puis ça recommencera. Même si je ris toujours à travers les larmes. Je t'embrasse et souhaite une trêve mondiale : quelques heures sans haine, sans mort, avec dans les mains de chacun, quand il les ouvre, vers les autres, une lueur d'espoir, même infime. Si tant de parenthèses -comme le dis la personne d'avant- pouvaient danser, à la suite, indéfiniment ! ...

La Baladine 26/12/2018 19:33

Chère Nikole, il est normal de passer par des périodes de chagrin, de déprime, de doute, de désespoir et tu n'as pas à te justifier plus qu'à t'en excuser. Je compatis, je crois même pouvoir dire que je comprends, moi qui ne suis que contradictions, doutes, hésitations... Une seule certitude, c'est au profond de nous que réside la lumière, l'inaltérable petite flamme qui peut vaciller mais ne s'éteint que si on décide de la souffler soi-même...
Tu veux vivre, dis-tu, et je retiens cette idée... Vivre est effort, sans aucun doute. Vivre est difficile, sans espoir et sans but autre que la vie elle-même, et en même temps, quelle beauté, quelle grandeur dans cette vie! Elle est désastre, et elle est pleine de tous petits instants qui sont autant de moments de lumière, comme Noël avec tes filles!
Je t'embrasse très fort, très câlin.
A très bientôt. ♥

Jo Ridée Rieuse 24/12/2018 10:00

On peut voir Noel comme une parenthèse, un moment hors du temps. Des chansons, de bons plats, des bulles de champagne, des guirlandes et des cadeaux pour voir pétiller les yeux des enfants.
Joyeux Noel.

La Baladine 26/12/2018 19:12

Aussi, tout simplement!
:-)
Passe une très belle et joyeuse fin d'année!

Pastelle 23/12/2018 13:27

L'esprit de Noël, pour moi c'est tout simple, mais ça déborde Noël aussi. C'est de l'amour, de l'espoir et du partage. Pour le reste, j'ai répondu chez moi, un tout petit peu... Et je t'ai un peu piqué ton titre aussi. ;)

La Baladine 26/12/2018 19:11

Bien sûr que ça déborde, il n'y a pas de borne de bordure de lisière qui tienne quand il s'agit d'amour...
Pique ma belle, pique autant que tu veux! Les mots servent à ça, il faut que ça circule, que ça vive!
Gros baisers

Xoulec 22/12/2018 21:07

Eh bien moi, j'en connaissais un, de Noël, qui avait de l'esprit... :)
Plus sérieusement, l'esprit de noël, je ne sais pas vraiment en parler parce que je ne sais pas vraiment ce que c'est. Une idée quelque peu confuse, un bien-être indéfinissable de faire partie d'un tout et d' apporter sa petite pierre à l'édifice d'une humanité plus respectueuse de l'humanité.
Mais, cet esprit de noël que je ne sais pas définir, jouera son rôle, à fond, la semaine prochaine où j'ai rendez-vous avec mes racines et mes proches ; pour partager des moments de vie et d'amour, comme j'en ai laissé filer plein, avant.
Je te souhaite beaucoup de ces moments-là, Baladine.
Parce que tes mots, aussi, vont aux delà des mots.
Bises Pyudômoises

La Baladine 26/12/2018 19:08

Profite, Xoulec, profite!
Nul besoin de définir, il suffit souvent de ressentir pour comprendre!
Et merci, vraiment!
Bises d'hiver normand étincelant!

celestine 21/12/2018 23:52

Tu écris dense, et fort, et beau.
Et j'ajouterai juste.
Parce que tu dis exactement ce que je ressens depuis toujours : écouter le négatif des infos, c'est gaspiller son précieux temps de vie, et on en a si peu !
Rayonner d'amour et de sérénité, c'est possible, et ça ne veut pas dire être béat et niais.
Ça veut dire puiser son énergie dans le beau, pour pouvoir faire ruisseler le positif et le bonheur aux êtres autour de soi.
L'esprit de noël c'est tout le temps, même en plein juillet.
Chaque fois que l'on tend la main à autrui, dans l'empathie que donne la lumière.
Bisous solidaires
 •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

La Baladine 26/12/2018 19:03

Eh bien, c'est ça et en même temps pas tout à fait, du moins pour moi, écouter le négatif ne m'empêche absolument pas de regarder et d'apprécier le beau l'aimable... Tout se mêle come dans la marche du monde,
Je ne peux ni détourner mon regard ni mon attention du malheur comme de la joie.
L'éternelle "saudade"...
L'important est d'arriver au même résultat. :-)
Bisous douillets et inaltérables ♥

Pierre 21/12/2018 20:16

Tout comme Edmée, je ne sais pas trop ce qu'est "l'esprit de noël". Enfin si, je sais ce que c'est censé être pour les autres, mais en moi ça n'évoque pas grand chose. Moment de retrouvailles familiales, oui, mais pour le reste ? Qu'est-ce qu'un seul jour, ou même quelques jours qui l'entourent, représentent de vraiment différent dans la marche du monde ?
Tu décris bien tout ce qui, tout autour, justifie une révolte qui, pour bien faire, devrait s'extérioriser. Mais ça changerait quoi ? Il faudrait commence par bazarder noël dans tout ce qu'il a de mercantile et de quasi obligatoire. Cette illusion de période "magique" censée faire oublier les réalités du monde.

Je dis ça... et pourtant je suis sensible à cette lueur de clarté et d'amour dont tu parles. Mais sans la relier spécialement à noël ni à son jour jumeau, sept jours plus tard, censé lui aussi nous assurer un bonheur à durée limitée.

Je te souhaite néanmoins, chère Baladine, d'heureux, lumineux et jolis moments :)

La Baladine 26/12/2018 18:55

Oh tu sais je crois qu'on dit "esprit de Noël" parce que c'est la période des fêtes de fin d'année qui veut ça, mais au fond, c'est juste de l'amour, de l'amitié, de l'amourtié, bref de la chaleur humaine qui est susceptible de circuler tous les jours de toute l'année, non?
Donc au fond nous sommes d'accord, nous l'avons en nous, à Noël et tous les autres jours ;-)
Des bises chaleureuses et amicales, cher Pierre!

Nassy 21/12/2018 15:07

L'esprit de Noël? Oui, je prends, je prends... une pause dans ce monde de brutes où rien ne va. Excellentes fêtes de fin d'année!

La Baladine 26/12/2018 18:52

Mais si mais si il y a plein de jolies choses, et pas que des brutes :-) La preuve, toi, moi, nous, ici, chez toi, ailleurs ;-)
Je te souhaite une belle et bonne et chaleureuse fin d'année, Nassy!

Coumarine 21/12/2018 11:30

Depuis deux jours, j'hésite à écrire un billet sur Noël... parce qu'il serait assez semblable au tien, qui énumère tout ce qui ne va pas dans notre monde
J'ai eu le coeur serré en te lisant...
puis je lis le commentaire d' Alain, qui met en exergue la fête des Vivants et des Espérants ...
Pour moi c'est ça l'Esprit de Noël, et je pense sincèrement qu'il y a beaucoup de gens qui cachent au fond de leur coeur cette espérance-là! Et qui la mettent en pratique surtout!
Comme toi je suppose pour qui sait lire ton merveilleux dernier paragraphe...
Je t'embrasse, chère Baladine

La Baladine 22/12/2018 18:18

Ta lecture est on ne peut plus exacte! :-) On peut constater et dire ce qui ne va pas dans ce monde sans pour autant désespérer des humains. Je suis la première souvent à rappeler que notre époque fourmille de choses positives, belles, formidables. J'en vois aussi la noirceur, je ne cherche pas à être rassurée, j'ai même le sentiment que plus on est lucide, plus on a de chances d'être sinon heureuse, du moins gaie, et c'est drôlement bon, d'être gaie :-)
Inconsolable devant le malheur contre lequel je ne peux rien, ou trop peu de choses, et gaie!
Passe de douces fêtes.
Bisous chaudoudous ♥

Edmée De Xhavée 20/12/2018 20:09

Merci Baladine :) Je ne ressens pas Noël, et je pense que je ne sais pas ce que c'est vraiment. Mais j'ai de bons souvenirs, très très lointains et futiles, le sapin, les étincelles, les vraies bougies, les cheveux d'anges et mes parents ensemble (vraiment ou en apparence?). Le reste n'est pas triste mais jamais gai non plus, aussi j'attends que les fêtes passent, en jouissant des jolis éclairages, des bonnes choses à manger et boire, des voeux que je fais encore volontiers et avec impatience... pour le reste... non je ne sais pas ce qu'est l'esprit de Noël :)

Bonnes fêtes avec de l'esprit à tous et toutes!

La Baladine 21/12/2018 07:22

L'esprit de Noël est sans doute protéiforme, qui appartient à chacun et s'adapte en conséquence. Il est clairement dans ce que tu décris, je pense, tes souvenirs et tes joies présentes. Aucune joie n'est trop petite.
Que ces fêtes te soient douces et joyeuses.
Bises amies

alainx 20/12/2018 19:55

L'esprit de Noël c'est une brèche de lumière dans nos ténèbres ordinaires. Les nôtres, celles de ceux qui nous entourent, et de tous ces êtres que nous maintenons dans l'ombre quand on les croise.
L'esprit de Noël c'est la folie de croire que les ténèbres ne seront jamais vainqueurs et que la lumière du vivant traverse et pénètre tout.
L'esprit de Noël c'est de tendre la main pour emmener à la fête celles et ceux qui n'y sont jamais conviés.
L'esprit de Noël, ce sont ces soignant(e)s du centre de rééducation où je fus pendant plusieurs mois il y a quelques années, et qui sont venus « hors service » (c'est-à-dire non payés) la nuit de Noël pour ceux qui comme moi n'avaient pas la possibilité de retourner dans leur famille.
On garde à vie la trace de ce genre de fête parce qu'elles inscrivent définitivement en nous que l'Homme est largement capable du meilleur bien plus que du pire.
La fête des vivants et des espérants bien entendu, pas la fête frelatée proposée par les marchands du temple.

La Baladine 21/12/2018 07:15

"Le docteur Rieux décida alors de rédiger le récit qui s’achève ici, pour ne pas être de ceux qui se taisent, pour témoigner en faveur de ces pestiférés, pour laisser du moins un souvenir de l’injustice et de la violence qui leur avaient été faites, et pour dire simplement ce qu’on apprend au milieu des fléaux, qu’il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser." A. Camus, La Peste.
Je t'embrasse fort.

Dédé 20/12/2018 19:39

L'esprit de Noël, ou plutôt l'esprit d'espérance, se trouve caché au plus profond des toutes petites choses, de celles qu'on échange avec les yeux, avec les mains que l'on sert, avec les sourires qu'on échange. L'esprit de Noël souffle où il veut mais surtout là où on sait l'accueillir, dans la simplicité et la tendresse. C'est ce que je te souhaite. Et tous ceux qui font du bruit sous leurs guirlandes et leurs sapins, on les laisse parler. Sans rien écouter. Car ils n'ont fondamentalement rien à dire d'intéressant et d'important. Bises alpines et belles et douces fêtes.

La Baladine 21/12/2018 07:10

Tu es la voix du bon sens et de la chaleur humaine. :-)

Bises chaudes, rondes et douces, depuis mon bord de mer pluvieux. Et bon Noël ♥

Francis 20/12/2018 18:00

Ne serait-ce pas elle, "la nébuleuse nationaliste, antisémite et complotiste" qui n'a de cesse de récupérer les mécontentements du "peuple", grosso-modo depuis que le fille a succédé au père ?

"L'esprit de noël", c'est aussi (ou surtout) ce truc qu'on achète en guirlandes, en boules, en chaussettes et bonnets rouges liserés de fourrure synthétique blanche au grand mondialmarché de la bimbeloterie fabriquée par des enfants et des petites mains en Asie... ?

Noël, n'est-ce pas un conte religieux ?

Désolé ; mais, bonne fin d'année La Baldine, au chaud, en famille, entre amis...

Et pour le bonheur : https://www.huffingtonpost.fr/2018/12/19/barack-obama-en-pere-noel-aupres-des-enfants-malades_a_23623139/?utm_hp_ref=fr-homepage

La Baladine 21/12/2018 07:07

La peste est à nos portes, couleur rouge brun, et il est des prétendus insoumis qui s'y soumettent déjà, pensant qu'elle va les servir... Mais la meute n'est pas le peuple, puisse-t-il s'en souvenir à temps, le peuple!

Ma foi, chacun fait ce qu'il veut en matière de déco, selon ses désirs ou ses moyens, je n'ai pas à porter de jugement.
L'esprit de Noël, c'est pour moi de la chaleur humaine. Du respect. Du sourire.

Et bien avant Jésus (qui perso m'indiffère totalement), le 25 décembre se fêtait le retour de la lumière... solstice d'hiver mal calculé, certes, mais les civilisations antiques avaient aussi droit à l'erreur... bref, Noël est tout ce qu'il y a de plus païen ;-)

Bonnes fêtes de fin d'année à toit aussi :-)

julie 20/12/2018 16:19

Pffff... sans trace de neige en plus, aucun pour moi :( quant à toi, il n'en manque jamais... l'esprit ;)
Merci pour ce cadeau-billet, Baladine... je n'attendais pas moins :) Douce fin d'année pour toi et les tiens.
Bisous au vin chaud et pain d'épices :)

La Baladine 21/12/2018 06:54

Vin chaud et pain d'épices, je prends, je prends! Même sous la pluie!
Merci pour tes mots espiègles.
Bisous chaleureux