Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoires de vie, et de vies...

Ecris l'histoire...

Les Indiens (ceux du Nord de l'Amérique) disent que les histoires sont des êtres vivants suspendus dans les airs, au-dessus de nos têtes, un peu comme des nuages  pommés, ou  chevelus, déchiquetés ou floconneux, denses ou délicatement soyeux... Comme des nuages, elles flottent, naviguent, ondoient en attendant que quelqu'un les attrape, les décroche...

Alors, je me demandais, en regardant les nuages filer dans le vent... Que deviennent les histoires que personne ne raconte?

Ecris l'histoire...
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
La Baladine

Athée, laïque, féministe assurée et romantique assumée, universaliste, républicaine, rieuse et mélancolique, résolument positive dans un monde dépressif, agitatrice de cervelle, gratteuse infatigable du vernis des humains pour voir ce qu'il y a dessous... "Je ne fais effort ni pour qu'on m'aime ni pour qu'on me suive. J'écris pour que chacun fasse son compte." Jean Giono
Voir le profil de La Baladine sur le portail Overblog

Commenter cet article
P
Un jour j'ai attrapé un oiseau nuage aussi :
http://www.lumieresdelombre.com/archives/2016/10/25/34483159.html
Suis sûre que c'était un copain du tien.
Ils attendent qu'on les photographie pour donner du plaisir aux yeux et au coeur.
Et les mots c'est pareil, ils attentent des tricoteurs ou tricoteuses comme toi dans le même but.
Répondre
L
Il est magnifique! Merci du partage!
B
Les histoires c'est comme les nuages , elles dérivent parfois longtemps, très longtemps, et puis un jour, elles rencontrent un coin plus réceptif où elles descendent en pluies bienfaisantes, gaies ou tristes mais toujours avec de la tendresse dans les mots.
Répondre
L
Très joliment imaginé comme imagé! Une pluie de mots tendres, on en a tellement besoin ces temps-ci! :-)
L
Elles s'envolent?
Répondre
L
J'espère que non... Du moins qu'elles ne se perdent pas!
K
Bête que je suis, j'ai trouvé comment commenter... et oui, j'avais déjà commenté sur ce blog ! Comme quoi...
Les histoires sont toujours racontées... c'est une question de temps... A l'échelle humaine cela semble long, mais notre fréquence de vie est sur un tempo bien rapide...
Oui les histoires finissent par être raconté...
Bonne semaine à vous
Répondre
L
Ah mais non! M'enfin... Reste toi, c'est tout. C'est bien assez pour la petite chose que je suis :-)
K
le ton ? j'ai un ton atone très chère, je déteste qu'on me remarque... le pseudo est un de mes préféré... mais mon ton ?... je vais méditer là-dessus...
Bonne soirée
L
Il me semblait bien que le ton, tout comme le nom, étaient bien trop particuliers pour appartenir à quelqu'un d'autre! ;-)
Elles attendraient donc le bon conteur... Quelle belle idée...
M
Elles deviennent nuages et flottent encore longtemps et ailleurs, sans doute...
Répondre
L
Elles t'attendent, peut-être... ;-)
M
Elles se lisent on dirait, elles s'incrustent dans nos cerveaux malgré nous, ce sont celles que nous vivons!
Répondre
L
J'aime bien l'idée, imaginaire et réel étroitement, intimement liés... Poétiser le quotidien... Je te retrouve bien là!
X
Elles se mélangent entre elles pour en devenir d'autres!
Répondre
L
Sans doute! Les imaginaires se nourrissent les uns des autres... Merci d'être passé!
A
Elles appartiennent surement à la mémoire de l'humanité, quelque part perchée autour d'une nuée intersidérale, là où se place la réserve de bonté dont nous aurons besoin plus tard.
Je découvre votre blog avec plaisir.
Répondre
L
Aaahhh... Vous m'avez touchée au cœur... "la réserve de bonté dont nous aurons besoin plus tard"... quelle résonance dans le monde si dur, trop dur qui est le nôtre aujourd'hui...Souhaitons qu'elle soit effective, cette réserve... j'ai toujours eu un regard ébloui pour ces "merveilleux nuages", mais si en plus ils deviennent une réserve d'espoir! :-))
U
D'après moi, les histoires que personne ne raconte deviennent les histoires que nous nous racontons à nous-mêmes. Et que parfois, nous croyons...
Répondre
L
Ça implique quand même que nous allions les chercher... Mais ça se défend...
H
Ils prennent d'autres formes et deviennent d'autres histoires.
Répondre
L
Mmm... T'es pas mal non plus...
L
Ben elles deviennent des rêves, voyons !
Répondre
L
Rrrôôôhhhh... T'es trop fort...
J
Je n'ai pas la réponse mais j'ai une autre question
Que deviennent nos billets de blogs ? Ils tournent à perpétuité dans la blogosphère ?
Répondre
L
Va savoir! L'essentiel est qu'ils ne soient pas perdus pour tout le monde... Puisqu'on se lit... Tu es levée très tôt! Belle journée à toi!
C
C'est une bien jolie légende indienne que tu nous contes là.
Moi je pense que chaque histoire finira pas se poser quelque part, dans le vaste monde, pour que chaque maman ou chaque papa la raconte à son enfant pour l'endormir. De ces histoires qui nous viennent on ne sait pas comment, dans la pénombre, et qu'on a l'air d'inventer...
Bisous ma belle
¸¸.•*¨*• ☆
Répondre
L
C'est ta "faute", les Indiens, avec ton billet sur le point bleu ;-) Et puis j'étais un peu "en panne"... Pleine d'idées mais sans le désir d'en parler; le ciel trop bleu au-dessus de ma tête, peut-être... Et un joli nuage d'émotion est passé...
Bises matinales!